Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Modalités et indications » Modalités de thérapie

Apprentissage ou découverte?

La "meilleure façon" de masser ou de bouger...

L’accent est donc mis sur un grand principe: fluidifier et assouplir le corps pour favoriser une libre circulation d'énergie, une souplesse musculaire et articulaire, pour mieux percevoir son corps et ses sensations. Sur un plan métaphorique, cet "assouplissement" vise aussi celui de l'esprit, en indiquant aux personnes cet écho entre corps et esprit. La libre circulation d'énergie dans l'esprit est présentée comme favorisant le goût de la découverte, l'écoute de soi-même ou encore l'expérience personnelle. Qu'il s'agisse de massages ou de mouvements, ce grand principe de circulation de l'énergie, reste valable et les participants y sont généralement sensibles. L'utilisation d'une échelle d'énergie en début de séance ne pose jamais aucun souci aux participants. Ils sont ainsi invités à se situer sur une échelle d'énergie entre 0 et 10, mais sans échelle en fin de séance, afin de ne pas induire une tentation de réussite ou d'amélioration, pour ce qui gagne à rester un ressenti subjectif.

Globalement, le sens de massage issu des techniques orientales est respecté: descendre à l'arrière et sur les côtés du corps, remonter en avant. Pour les chinois, cela est expliqué par le sens de circulation de l'énergie dans les méridiens d'acupuncture, alors que dans l'atelier, cela est présenté comme une possible référence à expérimenter, afin de ne pas en faire une "vérité", source d'illusion...L'idée de proposer un sens de massage indique aux participants qu'il y a une référence, mais dans le discours proposé par l'ergothérapeute, il est souligné que l'intuition de la personne gagne à être prioritaire pour ne pas se centrer trop sur une dimension de réussite d'un exercice. Même s'il s'agit d'un apprentissage, en apparence tout au moins, qui nécessite de retrouver à chaque séance un rituel favorisant la mémorisation de ces principes, la façon de s'approprier cet outil reste singulière et il serait plus juste de parler de fil conducteur. Cette notion de fil conducteur vise à l'autonomie progressive du patient. Des livres illustrant ces pratiques sont à disposition des patients qui souhaitent approfondir, se référer, comprendre. Des livrets reprenant le fil conducteur des séances et les principaux exercices sont à la disposition des patients pour leur permettre d’intégrer ces éléments dans leur vie quotidienne. C’est un moyen d’évaluer leur degré d’implication, d’autonomie et leur motivation. Et c’est aussi une invitation à se débrouiller seul(e)…Selon les moments et les personnes, ces livrets sont très demandés, ignorés, deviennent des objets quasi transitionnels, etc…


Au c½ur de cet apprentissage "apparent", il est important que les personnes puissent faire leur propre expérimentation également en terme de façon de se masser Ainsi, si les chinois indiquent qu'il convient de creuser certains points douloureux pour faire circuler ce qui stagne, lors des séances proposées il est spécifié qu'il s'agit d'une des façons possible de se masser. Il est également possible de balayer, effleurer, chauffer la surface de la peau, appuyer avec les doigts et faire glisser peau et muscle, faire rouler la peau entre pouce et index, pétrir à pleine main, etc... Toutes ces possibilités sont évoquées et présentées comme des choix à faire pour la personne. C'est à elle d'expérimenter puis de se déterminer en fonction de son ressenti intérieur. Il ne s'agit donc pas réellement d'un apprentissage technique mais d'une expérimentation de sa propre liberté au c½ur d'une structure de référence.(voir extrait de séance sur la pression cutanée).


La transmission de la façon de masser se fait donc sous la forme de métaphores. Ainsi l'accent peut être mis sur la métaphore du niveau de massage. Tout au long de la séance, les participants sont invités à éprouver les différents niveaux de massage, allant de la surface à la profondeur. Il est alors possible pour les participants, de se demander s'ils ont tendance à prendre soin d'eux en surface ou en profondeur, par caresse ou par vibrations. Selon les personnes présentes, il sera possible d'évoquer que rester en surface, permet de stimuler chaleur et récupération d'énergie selon les chinois, ou que les muscles peuvent se détendre grâce à la chaleur, ou que la peau apprécie cette enveloppe sécurisante de chaleur et que cela renforce le sentiment de limite, mais que cela peut aussi s'entendre comme rester à la surface, ne pas creuser....A chacun "d'entendre" le niveau qu'il pourra recevoir psychiquement. D'autres métaphores liées au toucher peuvent fleurir au long de la séance: assouplir peau et muscle pour faire rouler comme un bonne pâte, creuser et approfondir pour aller chercher en profondeur l'origine de la douleur et de la difficulté, s'envelopper comme pour se reconstituer une bulle de protection, etc...Globalement, cette façon de transmettre la découverte des auto-massages vise à aider la personne à écouter comment et pourquoi elle se masse ainsi.

La découverte des mouvements lents et doux est également proposée dans le même état d'esprit d'incitation à une découverte personnelle, singulière et qui devient une source de meilleure connaissance de soi et permet d'éprouver des expériences signifiantes autour d'une certaine façon d'être de prendre soin de soi. Les métaphores autour du mouvement qui sont possibles à utiliser seront nombreuses, utilisant un champ lexical avec des verbes d'action: il peut être question de se mettre en mouvement, d'aller vers de nouvelles perceptions du corps ou d'autre chose, de pouvoir se prendre en main, de découvrir ce qui a bougé, évolué, d'aller vers la découverte d'un mouvement inconnu...


Le temps d'écoute des sensations qui est un temps de pause et donc de non-action permet d'éprouver un changement potentiel. Ce temps est présenté comme la possibilité pour le cerveau ou la conscience, de découvrir de nouvelles sensations et perceptions, tandis que du côté de l'inconscient, décrit comme souvent un peu plus lent à "convaincre", il est alors possible de découvrir que prendre soin de soi a des effets pertinents, efficaces ou agréables.




| |
Ergopsy - 2015
Infos légales