Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Analyse d'activités » Des grilles d'analyse variées

Autour des expériences signifiantes


Une grille d'analyse d’activité/médiation pour décoder les expériences signifiantes qui peuvent se dérouler lors de l'utilisation d'une médiation. Les expériences signifiantes sont présentées ici de manière simplifiée et sont développées de manière plus approfondie dans d'autres articles. (Voir expériences signifiantes).

Cette grille d'analyse est employée en semestre 1 pour amorcer une compréhension des expériences proposées par les activités/médiations, puis en S3 lors du travail sur la création d'ateliers thérapeutiques virtuels. Il est à noter que cette grille est surtout utilisable pour des activités proposant des matières concrètes.

Les colonnes sont exploitées différemment, selon qu'il s'agisse de proposer une analyse d’activités dans le cours de l'enseignement ou selon qu'il s'agisse d'analyser les processus thérapeutiques pour une personne en soins.

  • La colonne de la matière est essentiellement centrée sur une analyse artificielle nécessaire à faire surtout dans l'enseignement. Une fois que cette matière est connue, analysée par le ou la thérapeute, cette colonne n'est plus nécessaire à développer, par exemple dans le cadre d'une thérapie ou d'un dossier à renseigner. Elle relève d'un travail de conceptualisation, d'analyse, à faire en amont de la présence du patient. Elle est donc surtout destinée à l'enseignement et à une réflexion préparatoire à un atelier où elle sera proposée.
  • La colonne de l'objet pose la question du sens et du destin de l'objet. Dans l'enseignement, les objets peuvent être personnels ou groupaux et il s'agit donc de commencer à se poser la question du sens potentiel de l'objet. Il ne s'agit ni d'analyser, ni d'interpréter, au sens d'une seule et unique "vérité" mais de se demander ce que l'objet vient mettre en représentation de façon symbolique, métaphorique. Dans le cadre d'une thérapie, il conviendra de ne pas imaginer qu'un ou une autre thérapeute, extérieur au temps de thérapie, pourrait décoder le sens de l'objet. Les ergothérapeutes, à condition de s'en donner les moyens (travail sur soi, expériences ou thérapie personnelle, supervision) sont tout à fait légitime pour aider un patient à entendre le sens de ce qu'il a créé. C'est le patient qui peut entendre, voir, comprendre, analyser, donner du sens à sa production.
  • La colonne centrale de l’action, permet d'analyser ce qui se passe pour une personne ou un groupe durant cette action.Lors d'un travail dans l’enseignement, c'est là que vont se placer les expériences et les ressentis des élèves durant le cours, personnels ou groupaux. Dans le cadre d'une thérapie, c'est principalement les questions posées par cette colonne qui seront retranscrites dans le dossier du patient, centrés sur les processus signifiants qui se sont déroulées durant la séance.



Matière

Action
Objet







Expériences perceptivo-sensorielles





Décrire quelles sont les composantes concrètes de la matière (qualités de malléabilité, de constance, de solidité, etc...)




Quelles sont les expériences sensorielles proposées par la matière? Tactiles, visuelles, sonores, etc...





Lorsque la personne agit sur la réalité, quel est son canal sensoriel favori? Il faut observer pour voir si la personne utilise préférentiellement le canal visuel, tactile, auditif, olfactif, gustatif, kinesthésique ou proprioceptif. Selon le canal de la personne, son lien à la réalité de la matière sera différent et il faudra en tenir compte.

Agir sur un certain type de matière va réactiver des traces mnésiques chez la personne. Il faut donc se demander:
  • En quoi ces découvertes ravivent-elles des perceptions et des sensations déjà vécues par la personne? 
  • A t'elle une histoire particulière avec cette matière? 
  • Pourquoi la personne a choisi cette matière si le choix lui est laissé?
  • Comment la personne entre elle en contact avec cette matière?


En quoi cet objet permet-il d'expérimenter le rapport à la réalité, à l'instant présent, au principe de réalité?

  • Objet qui a une forme, une taille, une consistance, une couleur
  • Objet qui a des qualités sensorielles particulières, objet source d'expériences sensorielles
  • Objet qui engage des capacités perceptives pour décoder les caractéristiques de l'objet



   







Expériences gestuelles et motrices

Quels sont les gestes nécessaires pour travailler, transformer, utiliser cette matière? (Faire juste un listing des gestes concrets possibles et nécessaires: couper, tailler, séparer, lisser, construire, déchirer, etc...)

Type d'expériences liées à la matière:
  • Propose t'elle des expériences liées à la construction ou à la destruction
  • Propose t'elle des expériences permettant le contrôle ou le lâcher prise?
  • Nécessite t'elle des gestes à coloration introvertie ou extravertie? (petits ou grands gestes)
La matière propose t'elle l'utilisation d'outils ou le corps à corps, l'utilisation des mains en contact direct?
Sur le plan concret:
  • En quoi la personne va t'elle retrouver des gestes déjà connus ou pratiqués par elle? Ce type de geste lui est-il familier?
  • Comment la personne aborde t-elle, à sa façon, cette dimension gestuelle? Peut-elle la modifier? Se l'approprier? Faire à sa manière?
  • Quelles autres activités utilisent ce type de gestes?


Quelles expériences symboliques proposent les verbes principaux: Le fait de couper, de déchirer, de lisser, de coudre de rassembler, de séparer, de relier, de faire tenir ensemble, etc...(choisir les 3 ou 4 verbes les plus pertinents pour proposer des expériences intéressantes)

L'action permet-elle un revécu pulsionnel sans risque? Les gestes vont-ils proposer des expériences où les pulsions d'agressivité peuvent-être utilisées? S'agit-il d'agressivité ou de destructivité?

 








Dans quelle mesure est-il possible de retrouver dans l'objet, les traces et le témoignage de ce qui s'est joué dans le temps de l'action?
       






Expériences autour des fonctions cognitives dites supérieures ou exécutives



La matière nécessite t'elle:
  • D'utiliser des outils?
  • De prévoir des étapes?
  • D'utiliser des fonctions cognitives simples ou complexes?
  • Autres...


La matière donne t'elle la possibilité de corriger des erreurs, donc symboliquement de réparer quelque chose, de transformer?


S'il y a un apprentissage comment se déroule t'il?
  • Est-il nécessaire ou pas? Est-il long ou pas?
  • Notions de répétitions pour intégrer la technique
  • La personne peut-elle apprendre seule ou avec quelqu'un d'autre?  
  • Les fonctions cognitives nécessaires sont-elles déjà connues de la personne? Utilisées? Pratiquées?
Quelles sont les exigences techniques de l'activité? Délais d'attente, rythme, organisation nécessaire, chronologie, utilisation d'outils, etc... Comment la personne va pouvoir intégrer la notion d'échec? Comme une possibilité? Comme quelque chose à éviter? Comme une étape nécessaire? 

Dans quelle mesure l'activité va permettre des expériences de prévision, au sens d'une projection dans le futur?





Dans quelle mesure l'objet permet-il:
  • L'évaluation de ses propres capacités?
  • L'analyse des résultats?
  • Une auto-corrrection?
  • Est-il un témoignage des possibilités de la personne??

       







Expériences identitaires


Quelles expériences symboliques, au sens d'une certaine façon d'être, peut proposer la matière, selon ses caractéristiques:
Une matière permanente et fiable, un médium malléable, une matière cassante, une matière qui se déchire, une matière qui est solide ou fragile.


La matière peut-elle être facilement identifiée comme distincte de la personne? Favorise t'elle la distinction du moi et du non moi?


Cette matière nécessite t-elle l'utilisation de modèles? Si oui, est-il possible  de se détacher du modèle, d'exister par soi-même, d'avoir son propre espace personnel?
 



Que peut vivre la personne dans le fait de faire une activité/médiation?
  • Se sentir actif, acteur
  • Agir sur quelque chose d'extérieur et donc, symboliquement sur elle-même
  • D'investir affectivement un objet
  • De s'affirmer
  • De distinguer son espace personnel de celui de l'autre
  • De se sentir "capable de", valable, utile, etc...
  • D'oublier, de transformer, de sublimer ou d'exprimer sa souffrance psychique
  • De s'exprimer
  • Autres...




Quelles sont les caractéristiques ou qualités de l'objet qui permettent d'éprouver la notion de permanence, de continuité de l'objet et donc de soi?

Comment est-il possible de protéger cet objet, venant comme une métaphore de la personne elle-même?

Type d'expériences d'identification:
  • Dans quelle mesure l'objet peut-il être reconnu comme appartenant à la personne, personnalisé?
  • L'objet permet-il d'éprouver un sentiment de valeur? 
  • Comment cet objet est-il intégré par la personne? A quelle partie de son histoire appartient-il?
       








Expériences relationnelles





Quelles sont les situations d'exercice nécessaires pour proposer cette matière en situation individuelle ou groupale?

Cette matière permet-elle une création groupale?

Un partage de la matière est-il possible, nécessaire ou pas?




Quelle est la balance entre des situations proposant des vécus de de dépendance et d'autonomie? Quelle message symbolique est sous-jacent? Avoir besoin des autres? Nécessite de débrouiller seul?

Quel type de relation vont-être possibles entre deux personnes? (Aide, coopération, compétition, comparaison, etc...)

Repérer quel est le vécu de la personne dans la situation groupale:
  • Est-il possible de vivre des expériences de soutien groupal et de vécus positifs en groupe?
  • S'agit-il d'un être ou d'un faire ensemble? (création groupale ou pas)
  • Vécu de fusion océanique ou angoisse de perdre son identité?
  • Être en relation avec les autres de façon aisée ou non
  • Aimer être en groupe ou préférer être solitaire 
  • Pouvoir s'affirmer ou rester passif et faire comme les autres
  • Possibilité de conserver et défendre son espace personnel
  • Quels types de vécus personnels cela peut-il réactiver? (activités vécues comme"enfantines"? Scolaires? De loisirs? Professionnelles?)






L'objet est-il personnel ou groupal

Dans quelle proportion est-il possible d'identifier ce que la personne a réalisé dans une création groupale?

L'objet a t'il une vocation a créer du lien avec autrui? Quel est le destin de l'objet: cadeau, objet personnel,  autre?











Expériences créatives et projectives


En quoi la matière peut-elle favoriser la créativité? La projection?



Est-ce une matière suffisamment souple et malléable pour qu'il soit possible de faire naitre des formes nouvelles?









L'action permet-elle l'expression des émotions, des idées,de l'inconscient? (playing, jeu libre, expression sans apprentissage technique, etc...)

La personne peut-elle expérimenter la projection de son imaginaire dans cet objet?

Quelle est la balance entre partie technique et partie créative? La technique est-elle figée, rigoureuse, avec des procédures précises? Ou permet elle des adaptations, une appropriation, des innovations personnelles permettant d'utiliser son imagination?

Temps de parole: La dimension symbolique est-elle importante?
Permet-il de donner du sens? d'associer? D'imaginer? De trouver plusieurs sens possibles?


L'objet a t-il été un objectif ou un moyen d'expression


L'objet est-il symbolique? Permet-il de faire le lien entre un objet concret, extérieur et un objet subjectif, interne?

L'objet peut-il être comme un miroir pour la personne: L'objet est-il signifiant pour la personne? Permet-il à la personne de mieux se connaitre?





Des grilles d'analyse d'activités sont proposées, sur les craies grasses, l'argile et l'écriture. Elles sont pour le moment désactivées, lors du cours de S1. Elles seront à nouveau actives, courant janvier.

Grille analyse craies grasses
Grille analyse argile
Grille analyse écriture





| |
Ergopsy - 2015
Infos légales