Discussions
Forum
DECOUVERTESQUESTIONNAIRE ***Journée en santé mentaleExposition virtuelleErgo et sommeilA lire, à découvrirDes sites à visiter COTE CORPSEnregistrements séancesUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesHypnose et douleurLa pleine consciencePENSER SA PRATIQUEEtre ergo en psyGRESM et livre blancMéditations personnellesModèles conceptuelsSoin/thérapie psychique Côté psycho-dynamiqueModèles en ergothérapie ENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyCours IFE NancyMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseQuestionnaires ergoDISPOSITIF THERAPEUTIQUEPourquoi et comment? Relation thérapeutiqueCadre thérapeutique Activités et médiationsAnalyses réflexivesAnalyses de pratiques Analyse d'activitésAnalyse d'ateliersStructurer la thérapieDispositif institutionnelProcessus d'interventionDonner du sens Objectifs ou processus? Co-construire des objectifsProcessus thérapeutiquesCLINIQUEHistoires ou cas cliniques?Structures et personnalitésPathologiesAu cinémaEn addictologieLettre oubliée Addictologie et ETPAtelier d'écriture Obésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETPDES PRATIQUESJouer Cadre et analysesExpression Des squigglesRessources-compétencesEmotionsAutonomie Jeu de la maisonWebinaire ANFE 2021Vivre ses émotionsThéories Des pratiques en PsyRéhabilitationGroupe Autonomie-Projets Groupe ressourcesDeltamorphosesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesFORMATIONS Formations JEUX Formation EMOTIONSAutres professionnels
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Un espace thérapeutique » Un espace thérapeutique

Conclusion de l'article

Conclusion de l'article Zoom sur Conclusion de l'article
En conclusion


Cette expérience de 2 ans permet à l'ergothérapeute de témoigner de l'intérêt et de la nécessité d'une prise en charge précoce. Il resterait à explorer, de façon plus fine, dans quelle mesure cette prise en charge permet ou non, de diminuer le temps de séjour en unité fermée et de limiter l'utilisation des contentions chimiques. Il resterait aussi à élaborer la façon d'amener, progressivement, les patients à entrer dans une dimension d'engagement dans la thérapie et non pas "se limiter" simplement d'un passage ponctuel dans un espace rassurant.





La dimension du cadre thérapeutique, métaphore concrète d’un contenant, favorise l’émergence d’un sentiment de « contenance » du moi, étayé par le cadre. Le travail thérapeutique est centré sur les capacités de la personne à assurer une fonction contenante de façon la plus autonome possible. Il ne suffit donc pas d’un cadre contenant pour restaurer la fonction contenante de la personne elle-même. Il est nécessaire d’activer une fonction dynamique dans la personne, avec tous les moyens dont nous pouvons disposer.


Le vécu des patients est celui d’un lieu « où l’on peut se retrouver», « où le temps passe plus vite », « où la musique calme bien », « où l’ergothérapeute écoute mon histoire ». Ce vécu et les présences des personnes, témoigne de l’intérêt d’un tel lieu dans cette unité de soins, mais aussi de l’utilisation des mandalas dans une dimension thérapeutique, utilisation qui reste, elle-aussi, à élaborer plus finement.




Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.



| |
Ergopsy - 2015
Infos légales