Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Addictologie et ETP » Un atelier d'ergo

Dispositif institutionnel

Dispositif institutionnel Zoom sur Dispositif institutionnel
Le dispositif global proposé se situe dans un service hospitalier d'addictologie de Nancy et propose des hospitalisations limitées dans la durée: soit une semaine de sevrage, soit 2 à 3 semaines de soins complexes. Les patients sont accueillis comme lors d'une hospitalisation normale, à laquelle vient s'ajouter un questionnaire d'entrée, permettant une prise en charge la plus ciblée et la plus adaptée possible. La notion d'éducation thérapeutique est expliquée aux patients, mais surtout, elle sous-tend toute la prise en charge, s'illustrant dans des co-animations de multiples thérapeutes.

Cette notion d'éducation thérapeutique est au c½ur du dispositif qui s'articule autour d'une philosophie du soin particulière, s'appuyant sur des entretiens motivationnels pour permettre au sujet de retrouver une place active et déterminante dans ses soins. Cette philosophie nécessite des formations communes et des réunions d'analyse de pratique afin d'harmoniser les intentions thérapeutiques de chacun et chacune. Tout une palette ou boite à outils , de différents moyens, peut alors être déclinée selon les besoins. Un planning est établi. Des réunions de synthèse permettent aux intervenants de rassembler les informations et expériences de chacun autour du patient.


Dans ce service, les patients bénéficient d'une prise en charge articulée autour de 5 modules:
  • Module d'évaluation
  • Module d'informations
  • Module de réflexion changement
  • Module de thérapie corporelle
  • Module action


Le module d'évaluation relève de la prise en charge autour du pôle somatique , tant addictologique que psychiatrique si nécessaire. Des médecins addictologes, un neuropsychiatre, une neuropsychologue et une psychologue clinicienne en sont le c½ur. Bilans et entretiens en sont les moyens principaux.


Le module d'information est soutenu par une plus large palette d'intervenants: médecins et infirmiers pour les informations sur l'alcool et le tabac, diététicienne pour les informations sur l'alcool dans la vie quotidienne et l'alimentation, assistance sociale pour évoquer les soins de suite et les activités extérieures. Une neuropsychologue y ajoute une information sur les troubles cognitifs associés, pouvant récupérer à condition d'éviter les rechutes. Les associations d'anciens buveurs proposent également une séance de rencontre hebdomadaire pour présenter leurs interventions à l'extérieur, et certains proposent même une séance de découverte hors du milieu hospitalier.


Le module de réflexion changement est proposé principalement par les infirmiers, internes et médecins pouvant co-animer de façon plus ponctuelle. Ce module s'articule autour de:

  • Groupes de paroles centrés sur des thématiques comme l'ambivalence, les stades du changement, la notion de stress ou encore l'établissement d'un planning en vue de la sortie.
  • Des cassettes "phares" sont visionnées en groupe suivies d'un temps de parole , animés par les infirmiers, sur des thématiques telles que savoir refuser un verre.
  • Un jeu, co-animé par une ergothérapeute et une assistante sociale, permet un temps de parole plus ciblé sur la notion du temps de loisirs et de la notion d'activités.
  • Des groupes animés par une psychologue clinicienne d'orientation systémique et familiale permettent aux patients de parler de leurs comportements et de réfléchir à l'impact que ces comportements ont sur leurs vie et celle de leur entourage.
  • Groupe de parole libre ou sur thème, avec des anciens patients en présence d'un ou deux infirmiers.


Le module de thérapie corporelle est composé de séances de gymnastique, avec des exercices à visée du travail de l'équilibre des étirements et du renforcement musculaire, et de séances de relaxation. Les thérapeutes proposant ces séances sont des professeurs de gymnastique et les infirmiers pour la relaxation.


Le module action est composé essentiellement de l'ergothérapie, ainsi que d'un atelier cocktails sans alcool, proposé de façon ponctuelle par la diététicienne.


Pour pouvoir intégrer l'atelier d’ergothérapie de façon pertinente, de nombreux échanges ont été nécessaires avec les autres soignants, des co-animations d'atelier, une mini-formation sur l'entretien motivationnel, bref, une immersion dans l'état d'esprit du service. La création, avec une stagiaire, d'un classeur descriptif du dispositif institutionnel nécessaire pour son portofolio de stage a pris une plus grande ampleur que prévue et a permis de bien connaitre les intentions thérapeutiques globales, mais aussi de chaque groupe, et parfois de certaines personnes. Lorsque les rôles des personnes sont transformés par l'acquisition et l'utilisation de compétences dites transversales, il est d'autant plus important de bien définir, en équipe, les champs d'intervention respectifs. En effet il est fondamental de savoir se positionner, non pas uniquement en fonction d'un rôle professionnel ou d'une compétence acquise, mais dans une perspective d'équipe cohérente. Les réunions de synthèse, d'analyse de pratique ou de service sont des aides pour créer cet état d'esprit, ainsi que les créations collectives d'outils thérapeutiques (voir  carnet de route ).




Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.


| |
Ergopsy - 2015
Infos légales