rencontres soignantesEnregistrements séancesMEMOIRESAppel à projetQuestionnaire doctorantsQuestionnaires ergoMémoires ergos Mémoires ergos psychoseENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyCours IFE NancyMétaphores scolairesPENSER SA PRATIQUEEtre ergo en psyHistorique et définition Méditation groupale en 2015Ergothérapie intégrative 2018Que font les ergos? 2020Des livres GRESM et livre blancMéditations personnellesModèles conceptuelsDu soin psychique Côté psycho-dynamiqueModèles en ergothérapie DISPOSITIF THERAPEUTIQUEPourquoi et comment? Relation thérapeutiqueCadre thérapeutique Activités et médiationsAnalyses réflexivesAnalyses de pratiques Analyse d'activitésAnalyse d'ateliersStructurer la thérapieDispositif institutionnelProcessus d'interventionDonner du sens Objectifs ou processus? Co-construire des objectifsProcessus thérapeutiquesCLINIQUEHistoires ou cas cliniques?Structures et personnalitésPathologiesAu cinémaEn addictologieLettre oubliée Addictologie et ETPAtelier d'écriture DES PRATIQUESJouer Cadre et analysesCognition et compétitionExpression et coopérationDes squgigglesVivre ses émotionsDes pratiques en PsyEn chirurgie bariatriqueRéhabilitationGroupe Autonomie-Projets Jeu de la maisonDeltamorphosesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesCOTE CORPSUne pratique intégrativeModalités et indicationsProcessus thérapeutiquesLa pleine conscienceFORMATIONS Formations ANFE Formation IFE NancyAutres professionnelsDECOUVERTESA lire, à découvrirDes sites à visiter
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Etre ergo en psy » Méditation groupale en 2015

Donner du sens

Donner du sens Zoom sur Donner du sens


Communiquer sur nos objectifs


Le passage de la reconnaissance de notre métier se fait aussi par la communication sur nos objectifs, par la participation aux réunions de synthèse et par la notion de prescription médicale. (Un petit clin d’½il peut nous conduire à nous demander, si nous travaillons « sur prescription médicale » ou « sous prescription médicale »…) L’orientation et l’indication d’ergothérapie peuvent aussi être proposées par l’équipe pluridisciplinaire ou par le patient lui-même.




Chacun évoque alors, de nombreuses expériences sur la façon dont est envoyé le patient en ergothérapie, avec plus ou moins de reconnaissance de ses désirs et de notre position de spécialistes de l'utilisation d'activités thérapeutiques. Communiquer sur nos actions, intentions, objectifs, processus thérapeutiques est donc fondamental pour permettre aux prescripteurs d’affiner leurs demandes, mais sans renoncer pour autant à notre capacité à aider nos patients à s’orienter dans le choix d’outils qui leur conviennent, afin d’être garant du choix possible du patient et de ne pas oublier notre position d’ergothérapeute et pas uniquement de technicien.


Donner du sens

Notre vision holistique du patient va nous permettre de l’aider à développer son projet personnel, en fonction de ses désirs et de ses capacités. Pour cela, nous nous attachons à travailler, en équipe, sur le projet de soins du patient, en y intégrant les activités, en tant que thérapeutiques et ayant du sens. En effet, pour aller au-delà d’une « simple » occupation du temps de vide souvent réclamé par les patients et par les équipes, c’est la question du sens qui est à interroger. Ce travail autour du sens de l’activité nous est familier et nous le développons tous dans le questionnement toujours nécessaire sur nos pratiques.  L’éclosion de publications collectives et de sites sur l’ergothérapie rejoint cet élan collectif qui se dessine de plus en plus.

Mais au-delà du sens de notre métier, c’est la question du sens pour le patient que nous avons à interroger.
Cette si fameuse notion d’activités signifiantes pour le patient qui semble faire de plus en plus son apparition dans la terminologie que nous utilisons. En effet, c’est avant tout au patient de donner du sens à ce qu’il ou elle fait, à la pratique d’une médiation, en s’emparant d’outils que nous lui mettons à disposition en vue d’une autonomie psychique et donc d’une capacité à être. Va-t-il y trouver une « simple » occupation ? Une démarche d’approfondissement de connaissance de soi et de son fonctionnement psychique ? Un chemin d’intégration sociale ? Une voie pour se sentir utile, valable, reconnu, intégré ? Du « simple » plaisir ? Une meilleure qualité de vie ?




Les écrits de cette section sont la propriété intellectuelle

de sa créatrice et des co-signataires de l'article

qui a été la base principale de ce travail






| |
Ergopsy - 2015
Infos légales