Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Métaphores scolaires » Métaphores scolaires

Groupe sable 2017

Groupe sable 2017 Zoom sur Groupe sable 2017

Une quête initiatique

Un chemin pour se trouver

Un désir de voir ailleurs

(texte ci-dessous)




Un jeune adolescent, élevé au sein d’une famille aimante, calme, sans difficultés majeures, dans un cadre protecteur, ressentait depuis quelques temps le besoin de s’émanciper hors du cocon familial. Il avait besoin de s’affirmer dans son indépendance et sa capacité à être autonome, et explorer son environnement par lui-même. Toutes ses envies étaient devenues sources de conflits, de désaccords et d’incompréhension avec ses parents, si bien que la relation avec ceux-ci était devenue parfois difficile.

Par une fin de journée ensoleillée, il se rendit sur la plage suite à une dispute avec sa mère.
Il s’assit sur le sable chaud et commença à former une petite tour, qu’il fortifia par une muraille carrée à quatre tours de garde. Quelle ironie ... ce château fort évoquait bien là sa maison,où les règles et les devoirs étaient omniprésents et l’empêchaient de s’exprimer. Il décida de tracer un chemin s’échappant de l’édifice, droit, direct; il était déterminé à partir en direction du soleil couchant.

En route, il trouva une ancienne tour de garde, haute, solide, dominant les lieux ensoleillés. Ce lieu idéal lui servirait d’abri, repère, et poste d’observation. Il s’y sentait en sécurité. Ce serait son repère secret.

Afin de s’approvisionner, dans sa quête de liberté, il entrepris d’explorer son environnement. Il commença par se diriger tout droit vers un phare, dont la lumière l’attirait instinctivement. Peut-être au bout du quai, au pied du phare y trouverait-il de la nourriture? Eh bien non, mais la lumière du phare pourra toujours le guider s’il décide de prendre le large, afin de mieux revenir et retrouver son repère secret.

Il fit demi-tour, à la recherche d’autres lieux susceptibles de lui fournir ce qu’il cherchait. Il se reposa un temps dans son abri, puis prit la direction d’une vaste plaine, sombre, où le sable noir était jonché de coquillages qui brillaient tels des diamants au soleil.... Les lieux étaient ainsi quelque peu effrayants mais aussi attirants... Il chemina au travers de cette étendue aride, sinueusement, s’inquiétant de ne pas trouver de quoi manger, tandis que le soleil déclinait et le froid s’installait progressivement. Allait-il être attaqué par une bête sauvage ? Un monstre ? ... Que cachent les limites de cette étendue si sombre et hostile? Hostile ? Non, car il dénicha de quoi manger et boire. Satisfait d’avoir osé affronter ces lieux si déroutants, et d’avoir trouvé des vivres, il repris confiance en lui et entrepris d’explorer davantage de nouveaux horizons...

Il déposa ses trouvailles au repère secret et pris la direction de l’Ouest, sous le ciel étoilé qui guidait ses pas. Il avançait tranquillement, confiant .... mais dans quel but ? Cette promenade tranquille ne lui suffisait plus ... il avait besoin d’aventure ... Il repartit donc au Sud, non loin de l’étendue sauvage et sombre qu’il avait déjà conquise. Mais le doute s’installa ... avait-il raison de s’échapper, partir? Son cheminement s’entrecoupa de pauses au cours desquelles il doutait, hésitait à faire chemin arrière ou non ... A mesure que la nuit noircissait, il craignait ce qui l’attendait au bout de sa quête de liberté. Ses parents lui manquaient, ils restaient un repère fondamentale dans sa vie.

Il se dirigea finalement vers sa maison, afin de faire le point sur son projet, redéfinir sa quête, se ressourcer auprès de ceux qu’il aime et qui l’aiment. Puis, fort de ses convictions, rassuré, encouragé, et même aidé, il choisit finalement un compromis: explorer en toute liberté son environnement autour de sa maison, avant de prendre un jour son véritable envol.


(Métaphore thérapeutique proposée par: HENRY Jérome, JACQUIN Coralie, LAMOILE Alexis, MAILLARD Amandine, MAIRE Alexandra, MAJOT Léa)


| |
Ergopsy - 2015
Infos légales