Cabinet en ligneHumour ZergoSite schizo-quoi? GRESMBiblio and COFORMATIONS Formations JEUX Formation EMOTIONSDes exemplesENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyPowerpoint de coursCours IFE NancyCours IFE AlençonCours IFE LavalCours IFE PoitiersMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseCOTE CORPSRelaxation active et hypno-relaxationMoi-peau de D.AnzieuUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesEnregistrements séancesAutres pratiques Hypnose et douleurLa pleine conscienceNévralgies pelviennesErgo et sommeilPENSER SA PRATIQUE Paradigmes, approches, courants ou modèles? Paradigme bio-psycho-socialLes fondements de l'ergoModèles de pratique ergoModèles inter-disciplinairesEtre intégratif???Réflexions diversesEtre ergo en psyWebinaire santé mentaleLettre oubliée (addictologie)Méditations personnellesCOTE CLINIQUEContextes des soinsC'est quoi la clinique?Histoires ou cas cliniques?Les différentes pathologiesDEMARCHE D'INTERVENTIONPatient centréLes étapesObjectifs et processus(Se)transformer? MOYENS THERAPEUTIQUESSavoir créer un dispositifRelation médiatiséeCadre thérapeutique Modalités thérapeutiquesActivités et médiationsExpériences potentiellesAnalyses réflexivesJEUX THERAPEUTIQUESConcepts et dispositifContextes-concepts jeuxDispositif ludiqueExp potentielles jeuxWebinaire ANFE 2021Des outils transversauxJeux d'expressionJeux et émotionsJeux et autonomieJeu de la maisonJeux et ressourcesJeux cognitifsMEDIATIONS PROJECTIVESContexte-conceptsDu côté psychothérapieConcepts psycho-dynamiquesIntéret d'un tel modèleApports de FreudApports de R.Roussillon Processus thérapeutiquesLa question identitaireCréation et sublimationElaboration psychiqueAtelier d'expression Créer un espace sécureMédiations projectives Grille d'analyse médiationsDes outils projectifsHistoires de thérapiesDes squigglesArgile vivanteConsignes créativesVillages imaginairesAtelier d'écriture Les petites bouteillesMédiation sonoreDU COTE DE L'OBJETConceptsTransionnalitéDésir de réparationDestin de l'objetProcessus thérapeutiquesAu coeur du gesteLe FaireLa valorisationFabrication du cadreCréer un atelier Grille d'analyse d'activitésHistoires senséesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesDes outilsEt le mandala ???Des objets symboliquesVIVRE SES EMOTIONSThéories Types de dispositifsCréer un atelier émotionsCOMPETENCES ET RESSOURCESContexte-outilRéhabilitation psy-socialeUtiliser l'expressionAutonomie Création d'un atelier AVQGroupe Autonomie-Projets Compétences Créer un atelierGroupe ressourcesDes expos inclusivesDeltamorphosesExposition virtuelleEDUCATION THERAPEUTIQUEContexte-concepts en ETPEn addictologieHistoire de l'atelierCarnet de routeObésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETP By passUn outil ludique
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Concepts psycho-dynamiques » Apports de Freud

Narcissisme

Narcissisme Zoom sur Narcissisme
Il est possible d'observer 2 ou 3 formes d'amour de soi-même qui se succèdent lors de la construction du narcissisme de la personne, selon les distinctions faites par différents auteurs:

  • Auto-érotisme : jouissance qu’une partie du corps prend à soi-même lorsque l’ensemble du corps n’existe pas et qu’il est morcelé en territoires pulsionnels partiels. (Cet auto-érotisme peut être considéré comme situé dans le cadre du narcissisme primaire).
  • Le narcissisme primaire où le corps propre se constitue comme objet unique, distingué, différencié d'autrui et du monde extérieur.
  • Le narcissisme secondaire prend place au moment où la libido investit le moi qui va continuer à s'enrichir par des identifications à des objets d'amour.




Narcissisme primaire


C'est la période où le bébé investi sa personne encore mal différenciée des autres. l'investissement de la libido ne se fait plus sur un organe ou un ensemble d'organes, mais sur le moi, c'est à dire un système de liaison de représentations entre elles.  C’est ce qui permet de se savoir exister progressivement en tant que personne. le narcissisme primaire correspond à un stade normal de l’évolution de la libido qui passe de l’auto-érotisme à l’amour objectal. Ce narcissisme nécessite d'être étayé par une relation d’objet satisfaisante et cohérente.


Les personnes psychotiques présentent une faille à ce niveau. Elles n'ont pas de distinction du moi et du non moi, pas de notion de contenant psychique et le narcissisme primaire n'est donc pas structuré, au sens où elles n'ont pas ce fond de cohérence du corps, de consistance, qui fait que l'humain se sent exister. C'est le fond nécessaire à toute pensée, tout geste. L'aide principale à apporter à ces personnes se situe donc à ce niveau là. Les personnes psychotiques n’ont pas de moi au sens d’une différenciation d’autrui. Le moi de ces personnes est donc, soit clivé, soit fusionnel avec les objets extérieurs, soit autistique et clos.



Narcissisme secondaire


C’est dans la relation à autrui, dans le regard de l'autre que la conscience de sa valeur intrinsèque, l’estime de soi, le sentiment d’être valable vont s’enraciner. La dépression et son cortège de dévalorisations signe une atteinte de ce niveau. Ils ne se perçoivent plus comme un bon objet, valable et susceptible d'être aimé(e). Il s’agit du sentiment d’être quelqu’un de valable ou non, de la nécessité de se sentir reconnu et valorisé aux yeux des autres, de la conscience de ses qualités, de la reconnaissance des possibilités positives en soi.


Le narcissisme secondaire correspond donc au moment où la libido investit aussi d'autres objets que le moi, qui continue à s'enrichir par des identifications à des objets d'amour. L'investissement de libido oscille donc entre amour de soi et amour de l'autre. Très souvent, les sujets dépressifs, états-limites, voir parfois même psychotiques si leur conscience est suffisante, ressentent de façon aiguë un sentiment de dévalorisation. Ils ne se perçoivent plus comme un bon objet, valable et susceptible d'être aimé(e). Il s’agit du sentiment d’être quelqu’un de valable ou non, de la nécessité de se sentir reconnu et valorisé aux yeux des autres, de la conscience de ses qualités, de la reconnaissance des possibilités positives en soi.












Cet article est une "digestion" personnelle de concepts psycho-dynamiques,
eux-même issus de publications, de livres, d'articles, de lectures diverses.
Les éventuelles erreurs n'engagent que la responsabilité de la créatrice du site,
Muriel Launois. (article datant de 2008)











| |
Ergopsy - 2015
Infos légales