Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Modalités et indications » Modalités de thérapie

Objets intermédiaires


Les objets de massages

L'atelier de relaxation propose donc des expérimentations régressives, voir archaïques, encore proches du corps à corps maternel. Si le bébé suce son pouce, premier objet corporel pas encore transitionnel, pour se rassurer, l'adulte lui, grignote ses ongle, tripote ses cheveux, mâchouille, se frotte les mains moites, se touche le nez ou les oreilles, etc.... Tout un panel de petits geste de ré-assurance par l'auto-toucher.

En auto-massages, cet ensemble de petits gestes spontanés est proposé comme une technique, et organisé dans un rituel, référencé à une philosophie, mais demeure néanmoins enraciné dans ce besoin archaïque d'enveloppements sécurisant lors de situations difficiles. Chacun trouve, inconsciemment, son petit geste personnel, généralement discret, et que mettent en évidence, par exemple, les tenants des techniques d'analyse du comportement extérieur.

L'utilisation d'objets intermédiaires va permettre d'entrer dans une dimension plus transitionnelle. Ces objets ne sont pas utilisés tout le temps. Ils sont proposés en alternance avec les massages de la main, et permettent une découverte sensorielle plus distanciée, différente.

Ces objets sont, principalement, des balles de massages du pied (avec ou sans petits picots), des bouliers de massage de dos (longues bandes de petites boules de bois terminée par deux poignées que l'on saisi à deux mains et que l'on fait rouler dans le dos) et par des jacknober (instrument quadripode de plastique de couleur, permettant de masser avec des sphères de différentes tailles). Ils sont généralement appréciés. Le jacknober est, le plus souvent, proposé pour le massage du ventre qui achève les auto-massages ce qui permet aux personnes angoissées de garder un objet solide en main, de s'accrocher après au sens d'un appui possible sur quelque chose qui tienne. Ainsi le temps d'immobilité musical peut se teinter de poursuite d'auto-massage du ventre, zone nombrilaire et identitaire s'il en est, si la personne ne supporte pas l'immobilité et son cortège de pensées.

Le massage alternatif de zones du corps avec et sans objet, participe à des expériences de distinction du moi et de non moi. En effet, la différence de sensation entre la chaleur de la main et la température de l’objet, entre la sensation de dureté ou de souplesse, sont des perceptions assez aisées qui favorise cette différenciation entre moi et non moi chère à Winnicott.



Les tissus

Une autre piste est proposée dans ce groupe, c'est l'utilisation de tissus. Le tissu est un matériau idéal, souple, fluide et malléable, proche du sentiment de la peau, du fait de sa principale utilisation dans les vêtements. Le tissu va permettre l'émergence de traces liées au toucher. Il peut être utilisé de deux façons:

  • Inducteurs d'imaginaire: le tissu est choisi en début de séance, touché avant la relaxation et ensuite il est possible d'imaginer son origine du tissu, sa métamorphose possible en vêtement ou tout autre chose, d'utiliser la couleur pour induire d'autres images, d'utiliser un fil de ce tissu pour tisser une enveloppe imaginaire protectrice, etc...Cette utilisation vise à aider la personne à ancrer en elle, de façon psychique des traces sensorielles. (voir fonction d'inscription des traces sensorielles).
  • Représentations métaphoriques: le tissu est choisi dans ce cas, en fin de séance, et la consigne est de le choisir en fonction du toucher et de la couleur, mais aussi comme une représentation du ressenti de la séance. Il devient support de projection, permettant de libérer une parole autour d’un objet intermédiaire et de favoriser l'émergence de souvenirs qui ont pu s'inscrire dans la zone du toucher.

Il a été proposé en différentes tailles et c’est le petit format qui a été retenu par rapport à de grandes tailles qui pouvaient permettre de s’envelopper ou se couvrir. Cette petite taille nous ramène à un objet particulier. Le tissu fait fréquemment référence, pour les patients, au doudou des enfants. Il est paradoxalement apprécié, même vu sous cet angle régressif et enfantin. Des patients évoquent que "c'est quelque chose qui tient" et qui permet de sentir un élément extérieur rassurant quand, parfois, la conscience des sensations corporelles s'efface trop. Il est souvent posé sur le corps, cramponné durant la séance, posé sur les yeux, fripé, malaxé, mis en boule....Autant de vécus divers et pouvant devenir signifiants ou tout au moins supports de paroles.

Il est également possible de proposer des petits sacs avec différents matériaux, des textures ou des objets variés, ou encore des odeurs choisies préalablement par la personne. Des images ou photos peuvent aussi être proposées pour favoriser l’émergence d'images toujours liée à la fonction du toucher.







Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.



| |
Ergopsy - 2015
Infos légales