(SE) TRANSFORMER???DECOUVERTESSanté mentale et épilepsiedes livres Des sites à visiter ENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyCours IFE NancyCours IFE AlençonMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseCOTE CORPSRelaxation active et hypno-relaxationMoi-peau de D.AnzieuUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesEnregistrements séancesAutres pratiques Hypnose et douleurLa pleine conscienceNévralgies pelviennesErgo et sommeilPENSER SA PRATIQUE ERGOContextes du soinModèles conceptuels et de pratiquesModèles inter-disciplinairesWinnicott: Ergo? Psycho? Modèles en ergothérapie Réflexions diversesEtre ergo en psyGresmWebinaire santé mentaleLettre oubliéeMéditations personnellesCOTE CLINIQUEC'est quoi la clinique?Histoires ou cas cliniques?Les différentes pathologiesAu cinémaPROCESSUS D'INTERVENTIONPatient centréLes étapesObjectifs et processusMOYENS THERAPEUTIQUESSavoir créer un dispositifRelation médiatiséeCadre thérapeutique Modalités thérapeutiquesActivités et médiationsExpériences potentiellesAnalyses réflexivesJEUX THERAPEUTIQUESConcepts et dispositifContextes-concepts jeuxDispositif ludiqueExp potentielles jeuxWebinaire ANFE 2021Des outils transversauxJeux d'expressionJeux et émotionsJeux et autonomieJeu de la maisonJeux et ressourcesJeux cognitifsMEDIATIONS PROJECTIVESContexte-conceptsDu côté psychothérapieModèles psycho-dynamiquesProcessus thérapeutiquesLa question identitaireSublimationElaboration psychiqueAtelier d'expression Création d'un atelier Médiations projectives Grille d'analyse médiationsDes outils projectifsHistoires de thérapiesDes squigglesArgile vivanteConsignes créativesAtelier d'écriture Les petites bouteillesVIVRE SES EMOTIONSThéories Types de dispositifsCréer un atelier émotionsACTIVITES ARTISANALESConcepts-processusAu coeur du gesteLe FaireLa valorisationFabrication du cadreCréer un atelier artisanalGrille d'analyse d'activitésHistoires senséesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesDes outilsDes objets symboliquesEt le mandala ???COMPETENCES ET RESSOURCESContexte-outilRéhabilitation psy-socialeUtiliser l'expressionAutonomie Création d'un atelierGroupe Autonomie-Projets Compétences Créer un atelierGroupe ressourcesDes expos inclusivesDeltamorphosesExposition virtuelleEDUCATION THERAPEUTIQUEContexte-concepts en ETPEn addictologieHistoire de l'atelierCarnet de routeObésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETP By passFORMATIONS Formations JEUX Formation EMOTIONSAutres professionnels
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Groupe ressources » Réflexion collective

Quels outils utiliser?


La proposition d'un travail en groupe s'est imposée rapidement, dans la mesure où la psychothérapie individuelle était le plus souvent mise en échec par les plaintes répétitives des personnes qui, inconsciemment, ne souhaitaient pas changer, pour ne pas avoir à quitter l’hôpital. "Aller mieux" signifiait, en effet, se retrouver à nouveau seul(e) à l'extérieur. Un bilan Eladeb, d'auto-évaluation peut donc être proposé si nécessaire, avec l'intention de donner les résultats au patient afin qu'il se sente "maître" de son projet, ou tout au moins concerné et responsable. Les outils ludiques semblaient donc tout indiqués...




Identifier les ressources

L'intention globale de ce groupe est de permettre aux patients de prendre conscience de leurs ressources. Nous avons donc réfléchit à la façon de proposer des interactions entre les patients, de façon indirecte, afin de ne pas entrer en lutte contre le symptôme de façon trop frontale et de ne pas proposer des solutions face à des problèmes personnels, mais à se décaler de cette dynamique de problèmes/plaintes/recherche de solutions pour soi-même/essais/échecs...qui vient comme un cercle vicieux.

Plutôt que de proposer un protocole trop prévu à l'avance ou trop rigide, nous avons opté pour l'utilisation de plusieurs outils ludiques permettant de donner le choix aux personnes engagées dans ce processus, choix de déterminer à chaque séance, vers quel type de jeux ils souhaitent s'orienter. Cette intention est sous tendue par l'idée que faire un choix groupal discuté et réfléchi, favorise le sentiment d'auto-détermination des personnes. Ce sont elles qui choisissent quels outils elles souhaitent expérimenter :

  • Nous avons commencé par réaliser un tri des questions de Dixiludo pouvant nous intéresser et permettant de commencer un travail sur des bases communes. Une fois ce tri réalisé, nous avions alors un outil permettant de favoriser la discussion, par un jeu de cartes, avec questions et réponses permettant de parler de soi, en restant centré sur la notion de ressources. Ce tri de cartes et la discussion autour de leur choix nous ont permis de constituer une base d'idées communes et de commencer à imaginer nos intentions ou nos objectifs selon les soignants. Il s'agissait donc de tenter d'établir une sorte de vision commune. Le jeu n'est finalement pas utilisé mais a permis de commencer à créer une communauté d'idées sur ce que nous définissions comme "ressources".
  • Un autre jeu a alors été identifié comme pouvant être intéressant c'est Le jeu Totem. Ce jeu est constitué de cartes animaux et de cartes qualités. Il s'agit de trouver son animal totem et sa qualité, parmi 6400 possibilités de combinaisons. Un joueur est désigné pour être le premier à construire son Totem. L'originalité du jeu est que c'est le groupe qui va proposer à la personne des cartes "animal" et des cartes "qualités" parmi lesquelles elle pourra alors choisir celle qui lui plait, lui ressemble ou à laquelle elle aimerait ressembler. Un sentiment de vécus positifs est ressenti par toutes les personnes, ayant face à elles uniquement des qualités parmi lesquelles elles doivent choisir. Il est alors possible de vivre une expérience gratifiante, favorisant un sentiment de coopération et de communauté avec les autres participants du groupe.
  • le jeu de la maison a également été considéré comme intéressant pour ce groupe, mais dans une simple dimension de discussion, sans intention de convaincre les personnes qu'elles peuvent rentrer chez elle. Le jeu est présenté comme l'occasion de parler de son domicile, des souvenirs qui s'y attachent ou de la façon de l'investir. Il reste proposé aux patients qui peuvent ainsi, en groupe, décider si cet outil est intéressant pour eux.
  • La liste des plaisirs  a été également retenue, jeu consistant à choisir entre deux plaisirs évoqués, soit déjà présents, soit coconstruit avec les groupes progressivement. Ce cercle de paroles autour du plaisir vise à des interactions groupales, centrées plaisir. Il n'est en aucun cas question de dire aux participants qu'ils peuvent ou doivent se faire plaisir, ce qui serait le meilleur moyen de leur donner à croire que nous n'entendons pas leurs plaintes. Prouver à des patients que la vie est belle, n'entre pas dans un domaine de psychothérapie...Le jeu propose "juste" un choix entre deux plaisirs...ce qui est une claire "manipulation" puisque il s'agit d'un faux choix! Mais...notre intention est juste d'en parler...Au cas où...


Co-création

D'autres jeux plus clairement centrés ressources étaient nécessaires pour le groupe et nous avons donc pensé au jeu de l’excursion céleste, permettant une discussion en alternance entre difficultés et ressources. Les personne se baladent entre la planète obstacles qui propose des difficultés et la planète ressources qui propose des ressources. Ce jeu a été créé par une étudiante, Marie Dufour, pour créer un lien entre le cosmos mental du site psycom ( voir Kit ) et les 33 ressources du bilan AERES qualités personnelles, activités environnement physique, humain, animal). Ce jeu s'est révélé très intéressant dans le décalage entre difficultés et ressource. Mais justement ce décalage pouvait parfois, faire oublier le lien possible entre difficulté et ressources.

Nous avons donc décidé de co-créer un jeu supplémentaire. Il est nommé Photolangage ressources et permet de proposer des discussions à partir d'un cercle de cartes-ressources , posées par les participants qui en expliquent les intentions, autour d'une carte problèmes ou d'une carte besoin. L'orientation de ce type de séance est clairement tournée vers l'identification si ce n'est de solutions, au moins de ressources, proposées par les pairs et non par les thérapeutes. La position basse est alors pertinente pour ce type de travail en auto-détermination. 

Un autre outil a été imaginé par l'ergothérapeute, c'est une pyramide personnelle des besoins. L'idée était de proposer aux patients d'identifier leurs 6 ou 10 besoins prioritaires, pour en faire une pyramide, inscrite sur une feuille destinée à être conservée. Il s'agit bien sûr de la pyramide des besoins de Maslow détournée...Les cartes besoins ont donc été réalisées en nombre suffisant pour que chacun et chacune ait ses propres cartes besoins, fasse son choix et réalise sa pyramide. Le groupe avec qui cette idée a été testée a révélé que cela isolait trop les patients, sans échanges entre eux dans un premier temps. Le nombre des cartes, trop important, noyait certaines personnes sous trop d'informations et ne permettait pas un choix très pertinent, certains disant même qu'une prochaine fois ils auraient pu mettre autre chose car les besoins pouvaient sembler tous pertinents.

Il s'avère en fait, que cette pyramide peut-être établie mais après plusieurs séances de travail de groupe pour nommer les différents besoins, travailler autour des ressources et jouer à mettre des mots sur des images ou des images sur des mots, bref à relier déjà un peu les choses entre elles afin de les explorer sous tous leurs angles. La pyramide personnelle pourrait alors venir comme un témoignage des besoins de la personne, dont elle serait alors, la principale responsable. Les questions qui se posent alors sont: Va t'elle s'en occuper ou pas? Va t'elle demande de l'aide de thérapeutes, familles, mais ou autres ressources humaines? Va t'elle ignorer ses besoins? Va t'elle utiliser ou non la pyramide comme un ancrage?



Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.

| |
Ergopsy - 2015
Infos légales