(SE) TRANSFORMER???DECOUVERTESSanté mentale et épilepsiedes livres Des sites à visiter ENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyCours IFE NancyCours IFE AlençonMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseCOTE CORPSRelaxation active et hypno-relaxationMoi-peau de D.AnzieuUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesEnregistrements séancesAutres pratiques Hypnose et douleurLa pleine conscienceNévralgies pelviennesErgo et sommeilPENSER SA PRATIQUE ERGOContextes du soinModèles conceptuels et de pratiquesModèles inter-disciplinairesWinnicott: Ergo? Psycho? Modèles en ergothérapie Réflexions diversesEtre ergo en psyGresmWebinaire santé mentaleLettre oubliéeMéditations personnellesCOTE CLINIQUEC'est quoi la clinique?Histoires ou cas cliniques?Les différentes pathologiesAu cinémaPROCESSUS D'INTERVENTIONPatient centréLes étapesObjectifs et processusMOYENS THERAPEUTIQUESSavoir créer un dispositifRelation médiatiséeCadre thérapeutique Modalités thérapeutiquesActivités et médiationsExpériences potentiellesAnalyses réflexivesJEUX THERAPEUTIQUESConcepts et dispositifContextes-concepts jeuxDispositif ludiqueExp potentielles jeuxWebinaire ANFE 2021Des outils transversauxJeux d'expressionJeux et émotionsJeux et autonomieJeu de la maisonJeux et ressourcesJeux cognitifsMEDIATIONS PROJECTIVESContexte-conceptsDu côté psychothérapieModèles psycho-dynamiquesProcessus thérapeutiquesLa question identitaireSublimationElaboration psychiqueAtelier d'expression Création d'un atelier Médiations projectives Grille d'analyse médiationsDes outils projectifsHistoires de thérapiesDes squigglesArgile vivanteConsignes créativesAtelier d'écriture Les petites bouteillesVIVRE SES EMOTIONSThéories Types de dispositifsCréer un atelier émotionsACTIVITES ARTISANALESConcepts-processusAu coeur du gesteLe FaireLa valorisationFabrication du cadreCréer un atelier artisanalGrille d'analyse d'activitésHistoires senséesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesDes outilsDes objets symboliquesEt le mandala ???COMPETENCES ET RESSOURCESContexte-outilRéhabilitation psy-socialeUtiliser l'expressionAutonomie Création d'un atelierGroupe Autonomie-Projets Compétences Créer un atelierGroupe ressourcesDes expos inclusivesDeltamorphosesExposition virtuelleEDUCATION THERAPEUTIQUEContexte-concepts en ETPEn addictologieHistoire de l'atelierCarnet de routeObésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETP By passFORMATIONS Formations JEUX Formation EMOTIONSAutres professionnels
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Modalités thérapeutiques » Modalités thérapeutiques

Thérapies individuelles

Thérapies individuelles Zoom sur Thérapies individuelles

Proposer une thérapie individuelle en psychiatrie et psychologie clinique est possible voir nécessaire dans certains types de situations telle que la première rencontre avec la personne, ou pour proposer une contenance à une personne psychotique dispersée ou pour initier une thérapie avant que la personne puisse rejoindre un groupe ensuite.

Il est important de connaître les enjeux qui seront sous-jacents à ce type de situation, de bien mesurer ce qui va se jouer et se re-jouer pour le patient, mais aussi pour le ou la thérapeute. La notion de transfert chez Freud et de relation objectale chez Winnicott sont des pistes d'analyse de ce type de relation. La reformulation dans la relation d'aide peut aussi nous aider, parfois, à savoir quoi dire à une personne. (voir relation thérapeutique )




Peut-on parler de transfert?


Les thérapies en individuel favorisent des situations relationnelles plus personnalisées, mais aussi peuvent susciter des demandes plus grandes de la part du patient. Tout son potentiel relationnel sera alors projeté uniquement sur l'ergothérapeute. Même s'il est abusif de parler de transfert en ergothérapie, car il s'agit d'un terme propre à la psychanalyse, il est possible d'en tirer quelques réflexions. Le transfert est un terme issu de la psychanalyse et résume l’ensemble des affects, des fantasmes, des modes relationnels revécus et projetés dans la relation thérapeutique par le patient. Il peut être positif ou négatif. Ils sont la réactivation de vécus infantiles. Y répond le vécu conscient et inconscient du ou de la thérapeute: le contre-transfert. Il est important de favoriser une grande intensité transférentielle lors d'une psychanalyse longue ou même une psychothérapie, en ne multipliant pas les intervenants.

En thérapie individuelle, il faut donc garder présent à l'esprit que les transferts relationnels sont donc plus intenses, voir massifs. Parfois il peut être important, justement, de "diluer" cette intensité relationnelle lorsqu'il s'agit d'une hospitalisation brève. Cette distance sera permise par l'utilisation d'une médiation, de la présence d'un groupe, de la multiplication des thérapeutes, etc.. Il faut aussi garder présent à l'esprit que sans une supervision permettant une analyse approfondie de ce transfert, des situations de dépendance au thérapeute ou à l'hôpital risquent de se déclencher et de ramener fréquemment le sujet en hospitalisation. (voir Freud et le transfert)



Jouer comme Winnicott

La fameuse phrase de Winnicott qui nous dit que "c'est en jouant et seulement en jouant " que l'on peut rencontrer et entrer en relation avec une personne en souffrance, pourrait suffire à elle seule à nous donner des pistes de travail à l'infini. Il considère aussi qu'il est judicieux d'accepter de ne rien prévoir, de ne rien savoir à l'avance, de se mettre en position d'écoute et de prendre soin de l'autre....Les mots de holding et de handling sont au c½ur de sa théorisation sur la relation mère-enfant et ils s'appuient sur eux pour proposer une façon d'être thérapeute.

Selon Winnicott, c'est uniquement lorsque nos deux aires de jeu, celle du patient et celle du ou de la thérapeute, se chevauchent qu'une thérapie est possible. Il va même jusqu'à dire que ce n'est pas tant ce que le thérapeute sait qui fait sa qualité, mais sa capacité à se retenir de le dire avant que le patient le trouve tout seul. C'est le fameux trouvé-créé, objet que le patient doit pouvoir fantasmer avoir trouvé tout seul et créé à sa façon. Cette dimension du jeu peut, parfois, être ressentie comme n'étant pas assez sérieuse...et pourtant...(voir relation objectale chez WInnicott)




Dans quelles situations?


  • Pour réaliser un accueil et permettre l’amorce d’une véritable relation, ce temps est fondamental. Il peut être plus ou moins long, mais demeure un instant privilégié au cours duquel le patient peut se sentir écouté, respecté et entendu en tant qu’être humain unique et différencié des autres personnes.
  • Pour débuter une thérapie avec une personne trop délirante, méfiante, ou trop dispersée ou agitée. Ce sont les cas où la situation de groupe est contre-indiquée. Il faut se rappeler que, dans ce cas, la distance doit être soigneusement réfléchie et analysée. Elle peut être vécue comme dangereuse pour certains patients. Le transfert de ces sujets peut être massif, la relation étant de type fusionnel. Dans ce cas le ou la thérapeute est interpellé(e) dans ses capacités de différenciation et de juste distance. Lors de ce type de prise en charge, les personnes concernées ont souvent des difficultés de distinction entre moi et non moi, entre soi et l'autre. Il sera donc d'autant plus important que l'ergothérapeute sache analyser et reconnaitre les réactions potentielles avec une lecture psycho-dynamique, permettant d'éclairer des réactions incompréhensibles autrement.
  • Pour favoriser un sentiment d’existence valable et importante. Les personnes bénéficiant d’une telle thérapie le vivent parfois, comme une place privilégiée. Dans ce cas, il est important aussi, de bien peser les avantages d’une telle relation et savoir utiliser les notions de dépendance, de régression ou de passivité sans qu’ils deviennent des freins à la thérapie.Dans ce cas, les modalités de thérapie sont à préciser clairement avec le patient pour que chacun puisse s’y référer ensuite.
  • Pour réaliser une prise en charge ciblée et adaptée à la personne soignée comme dans des prise en charge à domicile, des projets d'autonomie dans les AVQ, et toutes situations d'accompagnement dans la vie quotidienne.





Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.

| |
Ergopsy - 2015
Infos légales