Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Métaphores chinoises

Métaphores chinoises


Quelques pistes de la pensée chinoise ont été plus particulièrement retenues dans l’atelier de détente corporelle, regroupées autour des notions de circulation d'énergie , de distinction de 3 zones corporelles dénommées réchauffeurs, d'intégration des opposés et surtout celle de centre de soi-même. (voir fonction d'individuation).

Elles ne sont pas systématiquement nommées ou utilisées, mais sous-tendent le travail proposé. Ce type de référence est à éviter absolument face à des personnes psychotiques et délirantes, déjà fort enclines à s'appuyer sur des notions ésotériques dans certains délires. Même pour d'autres patients, les références à des métaphores asiatiques et exotiques demeure à utiliser avec précaution. Ainsi les fameuses notions de Yin et de Yang traversent toute la méthode d'auto-massage mais il est peu judicieux d'y faire référence directement afin de
ne pas transformer les séances en pseudo enseignement spirituel.

Les opposés

Les symboles du yin et le yang chinois, sont porteurs d'une vision particulière des opposés qui vise à les faire co-habiter de façon fluide (la ligne souple) et à avoir conscience qu'ils ne sont pas tout noir ou tout blanc (petit cercle de l'un dans l'autre). Cette vision symbolique des opposés, qu'elle soit inscrite dans le féminin ou le masculin, l'action ou la passivité, le jour ou la nuit, ou d'autres couples d'opposés, se vit concrètement dans les techniques corporelles. A aucun moment ce symbole chinois n'est évoqué ou utilisé directement, mais il traverse la méthode proposée.

Ainsi, les alternances entre haut et bas du corps, gauche et droite, entre action et écoute, entre inspiration et expiration, sont autant de pistes possibles pour explorer en soi, les opposés sur un plan corporel, incarné. Qu'il s'agisse de préférer l'un ou l'autre, d'écouter les différences et les similitudes, de jouer à basculer d'un côté puis de l'autre, toutes ces expériences concourent à vivre en soi-même l'intégration des opposés.

Une glissade métaphorique nous amène aisément à la conscience en soi de zones d'ombre et de lumière, à faire co-exister, sans nier l'une ou l'autre. Entre noirceur dépressive et exaltation lumineuse, deux extrêmes que peuvent vivre certaines personnes, existe le gris, mais aussi diverses tonalités de noir et de blanc, diverses facettes de soi. L'illusion des patients de redevenir comme avant indique bien leur désir de faire l'économie de reconnaître en eux des zones de souffrance qui peuvent pourtant devenir des occasions d'évoluer, de se métamorphoser par une plus grande conscience. Pouvoir accepter, sans nier ou juger, des dimensions de soi-même issues de zones laissées dans l'ombre, est un travail à renouveler jour après jour, en particulier pour les personnes états-limites. Ce travail s'effectue dans le corps même de la personne durant de telles séances.

Cette notion de conjonction des opposés se révèle aussi importante pour favoriser le lien corps et esprit et limiter le sentiment de dualité, voir de clivage, entre le corps et l'esprit. (voir dualité corps esprit).



Les trois réchauffeurs


3 zones particulières du corps sont identifiées par les techniques ayant pour origine les théories des méridiens d'énergie. Ces zones sont nommées les trois réchauffeurs du corps. Il s'agit de la zone du coeur, du plexus solaire et du centre corporel ou centre de gravité du bas du ventre.

Sans avoir besoin de proposer un "cours sur les méridiens d'énergie", cette notion de 3 zones privilégiées, source de chaleur et d'énergie, parle sans contexte aux relaxants. A l'unanimité, ou peu s'en faut, les plexus solaires sont douloureux et coincés, le ventre gargouille et les intestins souffrent de symptômes divers liés à l'angoisse, le c½ur chauffe s'emballe, tachycarde, se noue, etc... Proposer ces 3 zones comme étant source d'énergie et de chaleur, mais aussi lieux cibles de l'angoisse, permet de développer une meilleure conscience de soi. Les massages permettent d'approcher la zone, les images de faire du lien corps et esprit et la mise en parole permet alors une élaboration psychique autour de ce qui a bien pu créer ces zones de tension. La conscience de la tension corporelle devient une piste de conscience de soi et d'introspection.





Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.

Ergopsy - 2015
Infos légales