Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Extrait d'induction liée au schéma corporel

Extrait d'induction liée au schéma corporel



Extrait d'un type d'inductions proposées pour favoriser l'intégration du schéma corporel


Chaque zone d'auto-massage est soigneusement nommée et reliée aux sensations potentielles qui peuvent y être ressenties. En voici un exemple:

"Je vous invite à masser votre épaule, au sens large du terme, avec l'articulation en elle-même, que vous pouvez bouger pour sentir si elle est souple. En arrière, votre articulation s'appuie sur l'omoplate et en avant se trouve la clavicule. Je vous invite à sentir comment vous percevez la présence et la solidité de l'os. Il est possible de faire rouler peau et muscle entre le pouce et l'index, ou de pétrir à pleines mains, ou encore de balayer, réchauffer la surface de la peau, en vous laissant guider par votre intuition.

Des tensions peuvent se trouver dans cette zone car les muscles pour mobiliser le bras s'attachent là et travaillent beaucoup. Les tensions sont différentes pour chacun. Le massage sert à la fois à détendre, dénouer, assouplir et sentir où se trouvent les tensions pour vous.

En arrière se trouve le muscle trapèze, reliant cou et épaule. Souvent, cette zone est tendue, car lorsque vous êtes stressé, sur la défensive, vos épaules remontent comme réflexe de protection, de repli protecteur. Vous pouvez masser cette zone à pleine main, la chauffer, ou comme le suggèrent les chinois, chercher le petit point le plus noué, généralement au milieu et en arrière, et creuser dedans. Le fait de creuser avec le doigt, comme un petit puits dans du sable humide, permet, selon les chinois, de faire circuler ce qui est en trop, ce qui stagne. C’est une aussi une façon d’étirer les petites fibre musculaires trop en tension.

Il est possible aussi, de frotter l'omoplate sur le sol car il est difficile de la masser avec la main. Écoutez la perception que vous avez de cet appui solide et osseux sur le sol, de cet appui de l'épaule. En avant, ce sont les clavicules qui bordent cette articulation de l'épaule, vous pouvez les masser au-dessus et en dessous, comme si vous vouliez les modeler ensuite.

Enfin, vous écoutez, après ce massage et les mouvements de l'épaule, quelles sensations vous ressentez à présent, ce qui a pu être modifié par votre action, la différence entre les deux côtés."


L'analyse de ce fragment de discours proposé en relaxation permet de retrouver la notion de référence extérieure mais aussi de liberté de masser à sa façon. Le discours permet de nommer les zones, étayant le schéma corporel parfois défaillant, et indiquant que le ressenti est, à la fois, personnel et intime mais que parfois, il peut être commun (douleur classique des trapèzes fatigués). Ce type de discours est employé tout au long de la séance, sachant qu'il s'agit d'un développement complet et idéal, qui n'est pas proposé entièrement à chaque fois, mais dilué au fil des séances ou développé au fil des zones à masser. Sinon, les séances se transformeraient en un discours ininterrompu....De la même façon, ce type de discours est adapté aux personnes présentes, et la description trop anatomique et profonde, n'est pas pertinente si des patients psychotiques sont présents.





Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.

Ergopsy - 2015
Infos légales