DECOUVERTESA ne pas manquer !!!!!Schizo-quoi? Exposition virtuelleErgo et sommeilA lire, à découvrirDes sites à visiter COTE CORPSEnregistrements séancesUne pratique intégrativeModalités et indicationsProcessus thérapeutiquesHypnose et douleurLa pleine consciencePENSER SA PRATIQUEEtre ergo en psyGRESM et livre blancMéditations personnellesModèles conceptuelsSoin/thérapie psychique Côté psycho-dynamiqueModèles en ergothérapie ENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyCours IFE NancyMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseQuestionnaires ergoDISPOSITIF THERAPEUTIQUEPourquoi et comment? Relation thérapeutiqueCadre thérapeutique Activités et médiationsAnalyses réflexivesAnalyses de pratiques Analyse d'activitésAnalyse d'ateliersStructurer la thérapieDispositif institutionnelProcessus d'interventionDonner du sens Objectifs ou processus? Co-construire des objectifsProcessus thérapeutiquesCLINIQUEHistoires ou cas cliniques?Structures et personnalitésPathologiesUn fil conducteur PsychoseEtat limiteTroubles de l'humeurAlcoolismeAnorexieNévroseAu cinémaEn addictologieLettre oubliée Addictologie et ETPAtelier d'écriture Obésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETPDES PRATIQUESJouer Cadre et analysesExpression Des squigglesCompétencesEmotionsAutonomie Jeu de la maisonWebinaire ANFE 2021Vivre ses émotionsThéories Des pratiques en PsyRéhabilitationGroupe Autonomie-Projets Groupe ressourcesDeltamorphosesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesFORMATIONS Formations JEUX Formation EMOTIONSAutres professionnels
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Pathologies » Psychose

Rappels pathologiques psychoses



De nombreuses pathologies découlent de la structure de personnalité dite psychotique: nous y trouvons la schizophrénie (traitée dans un autre article), les psychoses dites chroniques et la bouffée délirante aiguë qui peut se révéler être un mode d'entrée dans la psychose.


Elles se définissent selon de nombreux critères

  • Selon l'âge : mode d'entrée dans la schizophrénie à l'adolescence le plus souvent, autres psychoses plus tardives
  • Selon le sexe :paranoïa à prédominance masculine, délire érotomaniaque chez la femme
  • Selon la chronicité du processus ,avec évolution déficitaire ou non, répétitions des décompensations
  • Selon l'unicité d'une bouffée délirante aiguë pouvant revenir à la normale (seule décompensation psychotique en l'absence possible de structure psychotique) ensuite ou être un mode d'entrée dans la schizophrénie
  • Selon le type de délire : en secteur dans la paranoïa, en réseau dans la schizophrénie



Bouffée délirante aiguë

  • Apparition brusque avec bouleversement profond mais transitoire du fonctionnement psychique
  • Comportement: sujet à la dérive, divaguant, agité, en état de fuite, d'extase, d'euphorie. La participation thymique est constante avec exaltation et sidération alternant
  • Dépersonnalisation: sentiment d'étrangeté, dédoublement, transformation, morcellement, dislocation, etc.... La conscience est altérée, l'attention dispersée
  • Idées délirantes polymorphes, à thèmes multiples (mystiques, persécution, mégalomaniaque, érotiques) avec adhésion totale au délire, intuitions, illusions, hallucinations et automatisme mental. Lorsque une amorce de critique du délire est possible, le pronostic est meilleur
  • Autres troubles: insomnie, anorexie, déshydratation, fièvre
  • Origines: infectieuses, toxique, réactionnelle, psychogène, fragilité personnelle (état limites), psychoses puerpérales
  • Devenir: unique (sur personnalité état-limite le plus souvent) ou mode d'entrée dans la psychose, après deux ou trois bouffées délirantes



Les psychoses délirantes chroniques

  • Idées délirantes systématisées auxquelles le sujet adhère de façon totale
  • Age d'apparition entre 30 et 40 ans



Psychoses paranoïaques

Sur personnalité paranoïaque ou sensitive (délire sensitif de relation), avec une exaltation passionnelle.
Type de délire systématisé : le délire est très bien construit, ordonné, stable car il y a une très bonne conservation de l'organisation de la pensée. Le mécanisme du délire est l'interprétation: La personne raisonne bien sur des bases et des convictions fausses, où tout est interprété comme des signes adressés au sujet et renforçant ses convictions.

Formes cliniques


      *Délires passionnels

  • - De revendication: le sujet cherche à obtenir réparation à la suite d'un préjudice corporel, ou concernant la filiation, le savoir, la loi ou la santé (délire hypochondriaque)
  • - Erotomaniaque : illusion délirante d'être aimé(e) par une personne, souvent célèbre (phase d'espoir, de dépit et de rancune se suivent généralement, avec risques de passages à l'acte)
  • - De jalousie : Intuition délirante d'être trompé(e). En fait la personne projette ses propres désirs sur la troisième personne


      *Délires d'interprétation ou de persécution

Conviction absolue et massive qui peut même entrainer les autres personnes. Cette conviction est basée sur des sensations, des rêves, des perceptions du monde extérieur et des interprétations délirantes sans hallucinations.

Le  sujet est persuadé être victime d'un complot, se sent suivi et attaqué, avec identification d'un ou d'une responsable dont il peut vouloir se venger. Généralement, un persécuteur ou une persécutrice sont nommé(e), identifié(e).

      *Délire sensitif de relation de Kretschmer
Sur personnalité sensitive. Globalement, le sujet se sent objet de la malveillance d'autrui, mais d'une façon plus générale. Le délire est vécu dans un contexte d'angoisse et de tension. L'évolution va plutôt vers des épisodes dépressifs, d'hypochondrie, d'auto-dépréciation, de TS.




Psychose hallucinatoire chronique (PHC)

  • Souvent chez la femme (30 à 50 ans)
  • Hallucinations psychiques (voie intérieure, pensées transmises) et psycho-sensorielle (auditives, cénesthésiques, olfactives, tactiles). Les hallucinations dominent le tableau
  • Automatisme mental avec idées délirantes de persécution et d'influence



Psychose fantastiques ou paraphrénies
L'imagination domine tous les autres mécanismes du délire. Le délire très riche, fantastique, proche des créations de surréalistes, avec des idées de télépathie. Le délire se déploie comme une fiction romanesque avec de faux souvenirs. L'imagination est luxuriante et la fabulation importante. La vie quotidienne est, paradoxalement assez bien maintenue. Le sujet peut rester intégré, travailler et être apprécié par ses collègues et amis.


Deux formes essentielles :

  • Paraphrénie fantastique (mécanismes hallucinatoires et imaginatifs, exaltation de l'humeur, dissolution du temps, multiplication des personnages, productions d'une grande fantaisie)
  • Paraphrénie imaginative : mécanisme plus imaginatif (production délirante plus systématisée avec thèmes de grandeur, puissance, richesse, filiation, héritage important)













Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.










| |
Ergopsy - 2015
Infos légales