Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Tableau correction attitudes de Porter

Tableau correction attitudes de Porter

Méthodologie

Ce mini test vous est proposé à titre indicatif autour de tendances dans vos attitudes thérapeutiques. Il n'est pas validé statistiquement...Entourer les réponses que vous avez données pour chaque extrait et compter ensuite le nombre de réponse pour chaque attitude. Le résultat va indiquer 1 ou 2 attitudes dominantes ( à condition d'avoir au moins trois réponses), que vous utilisez dans vos relations thérapeutiques. Ces attitudes sont celles que Porter propose pour décoder notre façon d’être dans une relation thérapeutique. Les deux attitudes les plus adaptées à utiliser en thérapie sont l’attitude de soutien, si elle est bien perçue, et l’attitude de compréhension, basée sur la reformulation.



Extrait
 Évaluation  Interprétation Soutien
Support

Investigation
Solution Compréhension
1  A D
F  C  B  E
2
 C  B D
E
 A F
3
 E F
C
 D A
B
4
 F  E  B A
 C D
5
 E F
C
A
B
 D
6
 A C
E
F
B
D
7  E D
B
F
C
 A
8
 F B
A
E
D
C
9
 A  F B
C
D
E
10  D  C  A  E B
F
Total
réponses
cochées

           



L’ÉVALUATION

"Je porte un jugement de valeur, soit sur l'idée ou l'opinion de mon interlocuteur en lui disant si ce qu'il pense est juste ou faux. (Évaluation logique) soit sur son opinion en lui disant si ce qu'il pense est bien ou mal. (Évaluation morale)."
  • sentiment d'inégalité
  • acceptation passive
  • dépréciation de la personne
  • risque d’inhibition, un repli, une agressivité


L'INVESTIGATION

"Je recherche simplement des compléments d'information. Je veux en savoir davantage. Je fais ce que je pense devoir faire pour approfondir la discussion. Mais je dois me méfier des à priori, des préjugés, des habitudes de pensées et des intentions d'orienter la discussion."
  • Préliminaire à l'attitude de compréhension
  • Risque de position de répondant
  • Sentiment d’intrusion
  • Passivité


LA SOLUTION

"Je me substitue à mon interlocuteur pour lui indiquer ou lui suggérer ce qu'il doit faire. Je souhaite qu'il choisisse ce que moi-même je choisirais. Je le lui dis et je le lui impose."
  • Prendre la place de l'autre
  • Sensation d'absence d'aide
  • Risque de blocage de la situation
  • Dépendance et « obéissance » aux injonctions


L’INTERPRÉTATION

"En traduisant, en explicitant les idées émises par mon interlocuteur ou son comportement, je lui fais remarquer qu'elles sont, à mon avis, les raisons profondes de ce qu'il vient d'exprimer. Je tente d'exprimer ce qui me paraît essentiel et le sens que son problème pourrait prendre dans mon monde à moi. Je risque de commettre des erreurs, bien que j'essaie d'apporter une réponse pour l'aider à élargir son champ de conscience."
  • Juste et donnée à temps, pertinente
  • Fausse et intrusive, risque de résistance


LE SOUTIEN

"Je rassure mon interlocuteur, je réduis chez lui (et chez moi….) l'intensité du sentiment que je reconnais chez lui. Je lui indique ce qu'il semble ressentir, je lui apporte un encouragement et je le rassure. "
  • Risque de nier ou banaliser le ressenti de la personne
  • Diminution de l’angoisse du thérapeute
  • Risque de dépendance
  • Sincère, il peut être bénéfique


LA COMPRÉHENSION

"Je m'efforce de percevoir et même de ressentir la situation comme mon interlocuteur. Je le lui manifeste en ré-exprimant de manière authentique et bien clairement, la totalité de ce qu'il vient d'exprimer, de sorte qu'il en prenne plus nettement conscience et puisse progresser par lui-même. Je fais ce que je peux pour écouter et entendre sincèrement son problème. "
  • Sentiment d’être écouté qui peut relancer la personne
  • Rectification possible si non-compréhension
  • Utilisation de la reformulation


Ergopsy - 2015
Infos légales