Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Enseigner l'ergo en psy » Enseigner, comment?

Créér une dynamique de groupe

Lors des cours à l'IFE de Nancy, la création d'une dynamique de groupe est nécessaire pour favoriser d'une part l'expérience des processus qui se déroulent en groupe (constitution d'un inconscient groupal, illusion groupale,  angoisse de casse, projections croisées et multiples...), d'autre part de pouvoir travailler en groupe de façon efficace pour produire des travaux créatifs ou cognitifs.



En semestre 1, les activités créatives (argile, craies grasses, écriture) sont découvertes en petits groupes de 6 à 7 personnes. Le fait de créer en groupe, seul "en présence des autres" ou ensemble, contribue à favoriser les interactions entre les étudiants et l'expérience d'un inconscient groupal, lors des squiggles collectifs par exemple. Les médiations expressives doivent également contribuer à commencer à créer un socle d'expériences partagées qui pourront favoriser un sentiment de communauté, d'appartenance, de sécurité voir d'illusion groupale, respectant aussi  l'existence des différences identitaires.

Une autre étape de travail en groupe est proposée lors du travail sur la grille d'analyse d'activité. Le petit groupe ayant expérimenté les médiations créatives doit produire un travail groupal qui servira d'examen. La méthodologie proposée favorise une alternance de travail personnel préparatoire d'intégration de connaissances et de mise en commun de ces connaissances résumées et transmises. (voir cours semestre 1)



En semestre 3, une alternance de travail personnel et groupal est à nouveau proposée. Le cours est centré sur l'intégration des connaissances autour de la création d'un dispositif thérapeutique cohérent, permettant l'utilisation des moyens thérapeutiques à notre disposition (cadre, relation, médiation, groupe). Il est donc nécessaire de faire acquérir peu à peu, les connaissances autour des moyens thérapeutiques. Une alternance de lectures, de travaux personnels et groupaux permettront d'intégrer progressivement les données, qui permettront ensuite de créer des cadres thérapeutiques lors des TD.

  • Travaux personnels: Résumés d'articles, travaux créatifs et cognitifs, choix personnels à expliquer, mini tests sur la relation thérapeutique...
  • Travaux de groupe: expériences groupales durant le cours, expérience de la position d'animateurs et d'observateurs, partage de savoirs, expérience de la création d'un sentiment d'appartenance (à un groupe, à une profession)...

La méthodologie du travail proposé en semestre 3, fait écho à celui proposé dans les parcours d'éducation thérapeutique, partant des savoirs et des questionnements des personnes et permettant de développer sa propre pensée et de trouver ses solutions. Le travail de brainstorming et de méta-plan sera donc utilisé fréquemment. Le travail sera donc centré, le plus souvent possible, sur des questionnements et des mots clefs proposés par les groupes.  La lecture des articles proposés dans ce site et dont les liens indiqués dans les articles du site ergopsy sur les différents cours, est nécessaire et partagée, permettant au cours suivant, des débats entre les élèves. D'autres sources peuvent également être exploitées.

Le travail en petits groupes de 8 personnes maximum, avec des animateurs auto-désignés, lors de chaque proposition consigne ou expérience. La transmission des consignes est donnée aux animateurs de groupe, qui doivent changer régulièrement. Cette posture d'animateur, alternant avec celle de participant, permet une amorce d'expérimentation de l'animation d'un groupe, de la gestion du temps, de la transmission de consignes. Des observateurs et observatrices sont également mis au travail durant la séance. Des fiches permettent aux élèves en position d'observateur, d'expérimenter la prise de notes durant le travail, tandis que les animateurs sont sollicités pour réaliser un résumé de la séance. Ces fiches ont été réalisées avec la collaboration active de Lois Mougeot, 3ème année en 2018. Voir fiche animateur / tableau animateur, fiche observateur/ tableau observateur.

Toute cette méthodologie progressive vise à permettre un travail coopératif, permettant de préparer les étudiants à leur futur travail d'équipe en milieu professionnel. En effet, la collaboration, coopération, co-animation sera demandée et l'expérience d'un travail de groupe fructueux est une base sécure pour des futurs professionnels.



En semestre 4, les mêmes groupes qu'en S3 sont donc invités à prolonger leur expérience de travail en groupe.L'intention de ce cours est de faire réaliser par les étudiants eux-mêmes, les powerpoints sur les pathologies, à partir de cas cliniques concrets analysés et étudiés. L'organisation groupale est donc cette fois, moins guidée et ce sont les étudiants eux-même qui trouveront leur façon de travailler ensemble pour aboutir à cet objectif. Nous sommes ainsi passé d'une expérience créative en S1, à la constitution d'une appartenance groupale en S3 à une capacité à fonctionner et à produire des objets de travail en groupe enS3 et en S4.

Il s'y ajoute un référent de groupe, étudiant-e qui est allé en stage en psychiatrie et santé mentale, qui sera garant-e du bon fonctionnement groupal. Ce référent sera aussi celui ou celle qui pourra transmettre son expérience pratique de stage à son groupe, dans la mesure ou certains étudiants n'ont pas eu et ne feront peut-être pas de stage en santé mentale. Il ou elle pourra aussi soutenir le travail groupal, mais pas le faire en lieu et place du groupe. Le dernier cours sera consacré à la synthèse sur les différentes pathologies. Cette synthèse est préparée au fil des cours, par les référents, qui peuvent donc avoir, plus facilement une méta-position.Il pourrait être intéressant de proposer des outils d'animation et de facilitation d'esprit de groupe pour ces référents.









| |
Ergopsy - 2015
Infos légales