Cabinet en ligneHumour ZergoGRESMBiblio and COFORMATIONS Formations JEUX Formation EMOTIONSDes exemplesENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyPowerpoint de coursCours IFE NancyCours IFE AlençonCours IFE LavalCours IFE PoitiersMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseCOTE CORPSRelaxation active et hypno-relaxationMoi-peau de D.AnzieuUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesEnregistrements séancesAutres pratiques Hypnose et douleurLa pleine conscienceNévralgies pelviennesErgo et sommeilPENSER SA PRATIQUE Paradigmes, approches, courants ou modèles? Paradigme bio-psycho-socialLes fondements de l'ergoModèles de pratique ergoModèles inter-disciplinairesEtre intégratif???Réflexions diversesEtre ergo en psyWebinaire santé mentaleLettre oubliée (addictologie)Méditations personnellesCOTE CLINIQUEContextes des soinsC'est quoi la clinique?Histoires ou cas cliniques?Les différentes pathologiesDEMARCHE D'INTERVENTIONPatient centréLes étapesObjectifs et processus(Se)transformer? MOYENS THERAPEUTIQUESSavoir créer un dispositifRelation médiatiséeCadre thérapeutique Modalités thérapeutiquesActivités et médiationsExpériences potentiellesAnalyses réflexivesJEUX THERAPEUTIQUESConcepts et dispositifContextes-concepts jeuxDispositif ludiqueExp potentielles jeuxWebinaire ANFE 2021Des outils transversauxJeux d'expressionJeux et émotionsJeux et autonomieJeu de la maisonJeux et ressourcesJeux cognitifsMEDIATIONS PROJECTIVESContexte-conceptsDu côté psychothérapieConcepts psycho-dynamiquesProcessus thérapeutiquesLa question identitaireCréation et sublimationElaboration psychiqueAtelier d'expression Créer un espace sécureMédiations projectives Grille d'analyse médiationsDes outils projectifsHistoires de thérapiesDes squigglesArgile vivanteConsignes créativesVillages imaginairesAtelier d'écriture Les petites bouteillesMédiation sonoreDU COTE DE L'OBJETConceptsTransionnalitéDésir de réparationDestin de l'objetProcessus thérapeutiquesAu coeur du gesteLe FaireLa valorisationFabrication du cadreCréer un atelier Grille d'analyse d'activitésHistoires senséesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesDes outilsEt le mandala ???Des objets symboliquesVIVRE SES EMOTIONSThéories Types de dispositifsCréer un atelier émotionsCOMPETENCES ET RESSOURCESContexte-outilRéhabilitation psy-socialeUtiliser l'expressionAutonomie Création d'un atelier AVQGroupe Autonomie-Projets Compétences Créer un atelierGroupe ressourcesDes expos inclusivesDeltamorphosesExposition virtuelleEDUCATION THERAPEUTIQUEContexte-concepts en ETPEn addictologieHistoire de l'atelierCarnet de routeObésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETP By passUn outil ludique
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Métaphores scolaires » Métaphores scolaires

Groupe papier 2016

Groupe papier 2016 Zoom sur Groupe papier 2016

Une fausse interview
Un atelier d'ergothérapie imaginaire
Un petit papier bleu
Un petit papier rose

(Texte ci-dessous)






Nouvel atelier créatif à Rouen

Les ergothérapeutes sortant de la nouvelle école de Rouen ont-ils une nouvelle vision de l’ergothérapie en psychiatrie ? Après leurs premières semaines à l’hôpital de Saint Germain, Cécile et Adeline diplômées depuis 2 mois mettent en place leur première séance d’atelier créatif. Pour parler de cette mise en place, nous avons interrogé Monsieur P, patient depuis 6 mois, pour voir ces impressions.


Journaliste : Vous venez d’effectuer la séance d’atelier créatif avec les nouvelles ergothérapeutes, pouvez vous nous expliquer en quoi consiste cet atelier ?

Monsieur P : On était tous rassemblé autour d’une table ronde, avec plein de papier, de toutes les couleurs, il y avait même de la colle des ciseaux, une agrafeuse et plein d’autres outils. On devait imaginer quelque chose avec ces papiers. Je vous avoue que j’étais un peu perplexe, je me suis d’ailleurs demandé pourquoi le médecin m’avait dit de venir ici.

Journaliste :
Vous étiez nombreux ?

Monsieur P :
Il me semble qu’on était cinq plus les deux ergothérapeutes. On s’était tous inscrit avant.

Journaliste : Pouvez vous me raconter le déroulement de votre séance ?

Monsieur P : Je me suis approché près de la table, je me suis installé tranquillement, je ne savais pas quoi faire, j’étais un peu perdu. A ce moment, un morceau de papier blanc s’est levé, j’entendais « Mmmmmmmmmmh » du coup j’ai percé la feuille avec mon doigt et là il m’a dit avec sa petit voix comme un écureuil : «Ahhhhhh merci !!!! Si tu savais comme ma vie est plate, vide et lisse, j’ai besoin d’aventure, de rebondissement, de découvrir le monde, de rencontrer des amis, j’suis vraiment content qu’on se soit trouver»

Alors je l’ai pris dans les mains, je l’ai serré fort pour qu’il se sente moins seul, je l’ai entendu crier, je l’ai tout de suite relâché. « hey men, tranquille, tu veux m’étouffer ou quoi, tu me sers le kiki »

Après une discussion avec lui, je lui ai proposé de lui faire un petit relooking car ce n’était pas avec son allure qu’il allait pouvoir rencontrer du monde. Première étape, la coupe de cheveux. J’ai pris les ciseaux pour lui faire les pointes.

Journaliste : Vous parliez réellement au papier ?

Monsieur P : Bah oui, il m’a même dit qu’il avait froid, du coup je l’ai enroulé pour le mettre dans un mouchoir noué dans son cou pour qu’il ait bien chaud. J’ai ensuite collé des morceaux d’un autre papier bleu pour qu’on puisse se voir. Mais il n’avait d’yeux que pour la création de mon voisin mais ont n’a pas le droit de toucher la création des autres. Du coup j’ai vu le beau petit papier rose de l’autre coté de la table et pour lui faire plaisir j’ai crée une partenaire. J’ai plié le papier et je l’ai scotché pour qu’elle soit solide et je lui ai mis un long voile à l’aide d’agrafes En se voyant, ils ont eu un coup de foudre et se sont mis à danser sur la musique.

Journaliste : Parce qu’il y avait de la musique ?

Monsieur P : oui, les ergo nous ont mis de la musique zen au début de la séance. Et comme elle était entrainante, la fille a pris sa main pour l’emmener sur la piste de danse. C’est elle qui a menée la danse et a la fin de leur tour, il m’a remercié pour tout ce que je lui ai apporté. J’ai été demandé à l’ergothérapeute si je pouvais leur donner une maison et elle m’a donné une boite pour les mettre dedans a la fin de la séance.

Journaliste :
Et vous … vous vivez seul ?

Monsieur P :
Oui, justement quand tout ça sera fini, quand je rentrerai a la maison, j’espère moi aussi trouver quelqu’un avec qui je serai bien, et construire un avenir.

Journaliste :
Merci d’avoir pris du temps pour répondre a mes questions. Je vous remercie. J’espère que vous trouverez ce que vous chercher.


Journaliste Papuche pour ErgoMag


(Métaphore thérapeutique proposée par VAUTRIN Léa, ROGER Camille, LASCOMBE Justine, LAURENT Constance, MAILLOT Solène, LEONARD Mylène, SCHOCKMEL Anne-sophie)

| |
Ergopsy - 2015
Infos légales