Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Indications Etats-limites

Indications Etats-limites


Ces personnes bénéficient en aussi des auto-massages qui travaillent sur le sentiment de contenant, de sécurité intérieure, d’enveloppe de peau analogique de l’enveloppe psychique. Il ne s'agit pas là de distinction du moi et du non moi, mais du travail sur le clivage du moi entre bon et mauvais objet. D.Anzieu utilise l'image du ruban de Moebius. Il s'agit de ce fameux ruban qui, après collage d'une bande de papier, ne présente plus qu'une seule face, passant tour à tour du dedans au dehors et proposant une énigme à l'esprit. C'est, selon lui, l'une des images les plus intéressantes pour symboliser le ressenti des sujets état limites.

Les personnes état-limites distinguent difficilement le dedans du dehors de leur enveloppe psychique, comme si cela pouvait à tout moment se retourner. Les personnes psychotiques, elles, manquent de contenant. Les personnes état-limites ont un doute sur la face interne ou externe de leur contenant. Le problème se situe au niveau de l'enveloppe au sens d'une frontière.

Les mauvais aspects de la personne sont intolérables et son fonctionnement psychique est en tout ou rien. Il y a donc projection sur autrui de la destructivité personnelle, de l'agressivité, des aspects insupportables de soi-même. Ces personnes se doivent, selon leur idéal narcissique, d'être parfaites. Et si elles faillissent alors, elles peuvent retourner leur agressivité contre elles-mêmes, se percevant comme de mauvais objets, attaquent leur peau et leur corps. La douleur peut devenir alors, le seul moyen de se sentir exister, pour ces personnes qui, de cette façon vérifient aussi leurs limites corporelles et la notion de contenance de la peau.

L’utilisation thérapeutique d’une technique centrée sur un toucher de soi, respectueux, doux et à visée de détente, ne suffit pas à s’opposer illusoirement à leurs attaques auto-agressives, à leurs passages à l’acte, à leurs tentatives de suicide. Il ne s’agit ni de s’opposer, ni de réparer, mais de proposer d’autres modalités de relation à soi-même, parallèlement à une mise en mots du ressenti.

La relaxation favorise une reconstruction narcissique, un sentiment de valeur qui permet cette acceptation inconditionnelle de soi-même. Les sentiments de tristesse, d'inutilité, de vide intérieur, de doute, peuvent être revécus lors du moment musical de solitude. Ils seront ensuite verbalisés, nommés, reconnus. S'ils peuvent être entendus et signifiés par l'ergothérapeute comme un moment de la thérapie et pas comme un fait inéluctable, alors le patient pourra les intégrer sans se sentir détruit.(Voir fonction contenante ). L’introspection est possible, selon les personnes, favorisée par l’intérêt centré sur l’espace intérieur.

Cette reconstruction narcissique va permettre l’amorce de l’élaboration des pulsions. Toutefois, la seule thérapie corporelle ne suffira pas pour ces personnes état-limites. Il leur faudra ensuite, concrétiser l'acte dans la matière, et passer par une mise en forme. Cette expérience concrète permet à la personne d'exprimer ses pulsions agressives. Il lui est alors possible de les médiatiser, de les mettre à distance, d'en parler avec d'autres personnes, de poser un regard différent dessus, et, progressivement ,de comprendre d'où elles surgissent, de les vivre plus consciemment et de les intégrer de façon plus constructive. La dimension de la fonction symbolique peut être retrouvée progressivement, tout en sachant que l'acte est toujours plus aisé pour ces personnes que la mentalisation.(Voir fonction de symbolisation ).

Le travail proposé à des personnes état-limite, s’oriente donc vers les notions de contenant, de sécurité intérieure et de valeur, pour favoriser l'émergence d'un moi plus unifié, entre bon et mauvais aspects de soi.




Ergopsy - 2015
Infos légales