Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Métaphores de la peau

Métaphores de la peau

Le contenant concret de la peau va s'inscrire comme source d'expériences autour des notions d'enveloppe et de frontière. La peau, lors des auto-massages est donc spécifiquement nommée comme la zone de frontière, de protection, d'enveloppe séparant de l'extérieur. De façon répétitive durant la séance, la thérapeute revient sur cette glissade métaphorique entre peau et limite, entre conscience de soi dans les perceptions extérieures et conscience de soi dans l'écoute de la répercussion intérieure. La répétition suffisante du faire et du sentir, du cénesthésique et de la mentalisation, permet de ré-expérimenter des situations sources de renforcement, concrètes et imaginaires, de l'enveloppe.


Le choix même des auto-massages indiquent la nécessité d'être contenu et de contenir dans des contenants physiques et psychiques efficaces. Le travail proposé, lors des auto--massages est donc centré sur le réveil des sensations, la stimulation cénesthésique. Le corps réel, centré dans des perceptions les plus objectives possibles est ainsi touché, éveillé, incarné. La peau est donc stimulée concrètement par les auto-massages, étayant les fonctions d'inscription des traces, d'inter sensorialité et de contenance.


Les auto-massages permettent toute une gamme de découvertes sensorielle: pétrir, faire rouler, creuser dans des points de tension, tapoter, faire vibrer, balayer, appuyer, caresser, envelopper, réchauffer, etc...Toutefois, chacun se masse à sa façon, qui est tout à fait indicatrice de l’être de la personne. Massages en douceur ou frappes sèches n’indiqueront pas un vécu corporel identique et des modalités d'utilisation et de perception de la peau. Il est important d'attirer l'attention de la personne sur sa façon de percevoir et de d'utiliser sa limite corporelle, sur son vécu de la notion d'enveloppe de peau et sur son sentiment de sécurité intérieure qui en découle.


Lors du temps de relaxation l'accent est encore mis sur l’écoute de la dimension corporelle du moi: sensation de chaleur, de poids, de contact avec le sol, de consistance du corps, etc....Il s’agit donc d’aider le sujet à s’ouvrir à ses propres sensations, quelles qu’elles soient. Ainsi, le temps de préparation peut proposer des découvertes très objectives de l’enveloppe sensorielle ou plus imaginaires. Des expérimentations sont ainsi proposées :

  • Autour de la conscience de la chaleur de la peau, des points de contacts avec le sol
  • Autour du vêtement réel (sensations des différentes épaisseurs) ou imaginaire (issu du tissu choisi en séance
  • Autour de la création d'une bulle de protection autour de soi (choix de sa couleur, texture, taille, etc....au libre arbitre du patient)
  • Autour d'une silhouette imaginaire, dessinée progressivement, en suivant les différentes parties du corps, nommées et reliées. Cette silhouette imaginaire est ensuite coloriée ou peinte, toujours en imagination, au niveau des zones de contact avec le sol. Il sera imaginable de la réaliser également de façon concrète. Il est à noter que ce travail risque de provoquer le sentiment du corps plat, bi-dimensionnel et en tenir compte en fonction des personnes présentes.




Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.

Ergopsy - 2015
Infos légales