Discussions
Forum
DECOUVERTESA ne pas manquer !!!!!Exposition virtuelleErgo et sommeilA lire, à découvrirDes sites à visiter COTE CORPSEnregistrements séancesUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesHypnose et douleurLa pleine consciencePENSER SA PRATIQUEEtre ergo en psyGRESM et livre blancMéditations personnellesModèles conceptuelsSoin/thérapie psychique Côté psycho-dynamiqueIntéret d'un tel modèleApports de WinnicottApports de FreudApports de R.Roussillon Apports de D.AnzieuApports de Mélanie KleinModèles en ergothérapie ENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyCours IFE NancyMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseQuestionnaires ergoDISPOSITIF THERAPEUTIQUEPourquoi et comment? Relation thérapeutiqueCadre thérapeutique Activités et médiationsAnalyses réflexivesAnalyses de pratiques Analyse d'activitésAnalyse d'ateliersStructurer la thérapieDispositif institutionnelProcessus d'interventionDonner du sens Objectifs ou processus? Co-construire des objectifsProcessus thérapeutiquesCLINIQUEHistoires ou cas cliniques?Structures et personnalitésPathologiesAu cinémaEn addictologieLettre oubliée Addictologie et ETPAtelier d'écriture Obésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETPDES PRATIQUESJouer Cadre et analysesExpression Des squigglesRessources-compétencesEmotionsAutonomie Jeu de la maisonWebinaire ANFE 2021Vivre ses émotionsThéories Des pratiques en PsyRéhabilitationGroupe Autonomie-Projets Groupe ressourcesDeltamorphosesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesFORMATIONS Formations JEUX Formation EMOTIONSAutres professionnels
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Côté psycho-dynamique » Apports de Freud

Relation objectale et stades

Relation objectale et stades Zoom sur Relation objectale et stades
Selon Freud, la construction de la personnalité s'organise, dès la naissance, autour de pulsions sexuelles désignées par le terme de Libido.

Il est à noter que la notion de sexualité infantile n'est pas de même nature que celle de l'adolescent ou de l'adulte. La sexualité infantile s'oppose à la sexualité génitale qui se développe quand les organes génitaux arrivés à maturité peuvent exercer leurs fonctions reproductrices.

Freud a particulièrement bien décrit les stades d'évolution de la libido, nous permettant de mieux comprendre comment le sujet s'organise et se structure.



Cette structuration est plus ou moins harmonieuse et achevée. Elle est personnelle mais présente des grandes lignes communes, dénommées les stades. Il y a plusieurs stades,(oral, anal, phallique et génital, l’½dipe) car la pulsion sexuelle s'attache à diverses satisfactions au cours du développement, avant d'aboutir à la sexualité génitale classique. C’est l’histoire de l’évolution de la sexualité au sens de la recherche de la satisfaction du plaisir. La relation d’objet passe donc par différents stades et s'élabore ainsi, en évoluant progressivement. Certains sujets restent fixés à l'un ou l'autre stade ou les passent mal. L’évolution des différents stades décrit l'histoire de la relation objectale.


Qu'est ce que l'objet ?

Freud évoque la notion d'objet d'amour, pour parler de la relation à la mère qui est le premier objet d'amour de l'enfant. L'objet est ce qui apporte la satisfaction, comme par exemple le sein qui est un objet partiel. Il est donc la source de satisfaction du besoin, de la pulsion. Il peut être une partie de personne, un objet réel, une personne, en particulier la mère de l'enfant. L'objet passe par différentes étapes :

  • Tout d’abord il est primaire, c'est le moment où l'individu à une perception d'un ensemble individu-environnement non dissocié. L'objet primaire englobe tout ce qui peut être perçu et s'oppose au néant. L'objet primaire est à l'origine totalement satisfaisant, ressemblant fort à la perception du bébé inclus dans le ventre de la mère et qui reçoit chaleur et nourriture. C'est lorsque l'objet primaire va se révéler insatisfaisant que l'enfant va découvrir qu'il en est dépendant et donc distingué.
  • Puis l'objet devient partiel, fait de bouts de corps du bébé. C'est un peu comme si le bébé était totalement identifié à l'une des parties de son corps (la partie pour le tout) ou encore à l'objet d'une pulsion partielle. Freud n'utilise pas ce mot d'objet partiel, mais il décrit très bien que le pénis et les fèces sont investis par l'enfant, sur un plan libidinal. L'une des zones érogènes est buccale, le plaisir oral. Les difficultés rencontrées à ce stade peuvent aboutir à une psychose ou à une anorexie.
  • D'objet partiel, il passe par objet fonctionnel et anaclitique, c’est à dire un objet sur lequel l’enfant doit s’appuyer pour se sentir exister. L’objet d’amour est à la fois considéré comme indispensable, positif, et aussi comme frustrant car parfois absent, donc négatif. Ce clivage entre bon et mauvais peut se retrouver plus tard, soit au dedans du sujet, soit au dehors dans une conception du monde en tout noir ou tout blanc. Les personnes rencontrant des difficultés lors de cette étape, pourront présenter des troubles liés à des angoisses précoces de séparation. (sujets état-limites).
  • Il passe ensuite par la phase de l’objet transitionnel (type le doudou) qui vient représenter la mère en son absence et permettre à l’enfant de supporter la frustration. Progressivement le jeu avec cet objet transitionnel ou les phénomènes transitionnels,(gazouillis, chansons, pouce, etc…) vont permettre à l’enfant de se sentir distingué : c’est la distinction moi et non moi. Ce stade n’est pas dépassé par les personnes présentant une psychose, au sens où la distinction de leur moi n’est pas élaborée de façon efficiente. (Fin du stade oral). Voir relation d'objet selon Winnicott.
  • Ensuite seulement, l’objet peut devenir objet total et bien différencié du sujet. La distinction du moi et du non-moi est acquise.

Pour Freud, l’évolution de la libido passe donc tout d'abord par le stade oral (plaisir de la succion) puis par le stade anal, où la zone érogène est le rectum et où le boudin fécal devient source de don, de rétention ou de plaisir. L’enfant commence à s’opposer. Lors de ce stade anal, la libido investit aussi les pulsions motrices, la plupart du temps sur un mode destructeur. Puis la libido s’investit dans les zones érogènes génitales, d’abord de façon confuse (période de la non différenciation sexuelle) et ensuite de façon sexuée. L’¼dipe entre alors en scène, signant que l’on est dans le registre de la névrose si le conflit est articulé, à ce niveau génital et Oedipien. Si celui-ci est dépassé et/ou intégré, élaboré, la normalité est acquise.C’est alors que les phénomènes d’identification peuvent compléter le sentiment d’exister et d’être unique et différent d’autrui. Identification au parent de même sexe, identification au adolescents du même groupe, aux héros fantasmatiques, etc…jusqu’à ce que la personne puisse se dégager de ces identifications multiples pour que son "Je" personnel existe.



Les stades

Les principaux stades du développement de la libido se développent selon les âges de la vie. Freud a donc établi une chronologie des stades de la libido, mais il faut considérer que ces stades se chevauchent. Toute ces organisations pré-génitales laisseront ensuite la place à la sexualité adulte. Pour en savoir plus sur les différents stades d'évolution psychique au cours de l'enfance développés par Freud, cliquez sur les liens suivants :

Stade oral

Stade anal

Stade phallique

Stade génital et ¼dipe




Cet article est une "digestion" personnelle de concepts psycho-dynamiques,
eux-même issus de publications, de livres, d'articles, de lectures diverses.
Les éventuelles erreurs n'engagent que la responsabilité de la créatrice du site
Muriel Launois.




| |
Ergopsy - 2015
Infos légales