Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Thérapies brèves

Thérapies brèves

Brève ne veut pas dire rapide, mais plutôt que la thérapie va se centrer sur un élément précis à travailler. Ce "modèle" des thérapies brèves n'en est pas vraiment un...Il s'agit plutôt d'un ensemble d'outils thérapeutiques, utilisés par des thérapeutes se définissant comme pragmatiques et pour certains intégratifs (utilisant plusieurs modèles et/ou outils de thérapie). Les thérapeutes utilisent toute une panoplies de thérapies, issues des autres modèles et ayant donné des résultats. L’initiateur de ce type de thérapie semble être Milton Erickson, mais la définition claire de ces thérapies reste encore difficile. En effet, les limites avec la thérapie systémique et stratégique restent floues car des références communes s'y trouvent. De même, certains auteurs intègrent les thérapies brèves dans la troisième vague des TCC, tandis que d'autres hurlent leur désaccord...


Hypnose Ericksonienne


Milton H.R. Erickson (1901-1980) est un psychiatre américain reconnu et qui a fait école dans le monde entier grâce à une  pratique originale et personnelle de l'hypnose. Il est considéré comme le fondateur du courant des thérapies brèves. Il était dyslexique, daltonien et handicapé, ce qui lui a permis de développer un grand sens de l'observation. C'est durant ses et études de médecine qu'il découvre l'hypnose. A la différence de l'hypnose traditionnelle, qui repose sur une injonction directive, Il propose un état de rêverie, nomme aussi état modifié de conscience, permettant selon lui d'accéder à l'inconscient de la personne. Cette notion d'inconscient est très différente de celle proposée par Freud, dans la mesure ou Erickson y situe, non pas uniquement un réservoir d'éléments intra-psychiques refoulés, mais plutôt une sorte de réservoir de sagesse intérieure et personnelle.

Cette vision résolument optimiste de l'inconscient individuel, le conduit à proposer aux patients de plonger dans cet inconscient, grâce aux paroles du thérapeute, pour accéder à leurs propres ressources, solutions et proposer ainsi une transformation intérieure. Les séances se pratiquent en individuel, avec des inductions et des suggestions hypnotiques et post-hypnotiques, ou encore ce qu'Erickson nommait une hypnose relationnelle. L'hypnose thérapeutique ne repose pas sur l'idée d'une manipulation de l'autre ou d'une imposition de pensées ou d'actes, comme le suggère l'hypnose de rue ou de spectacle.
Les séances proposées reposent sur la notion de participation active du patient, qui contribue à donner les images intérieures qui seront travaillées. Le patient reste tout à fait conscient de ce qui se passe, et surtout, libre d'accepter ou non, ce qui va émerger de son propre inconscient. il est à noter que cette façon de voir les liens entre conscient et inconscients est tout de même différente de celle de Freud...


Principaux concepts

Les techniques d’investigation et de changement utilisées par les thérapies brèves proposent une façon particulière d’accéder aux fonctionnements problématiques de la personne. Ses principes reposent sur la confiance en l’auto-réorganisation du système de perception, (réorganisation dont Milton Erickson pense que l'inconscient est capable), sur l'empathie, l'authenticité et la congruence du thérapeute (Carl Rogers chez les humanistes).
Ces thérapies visent à un changement, à aider la personne à se connecter à ses ressources et à les utiliser.

En thérapie brève il n'est pas question de neutralité bienveillante et le thérapeute est au contraire très engagé, impliqué. Toutefois, il est important que le thérapeute se situe en position basse pour permettre à la personne d'être en position haute et donc en situation active. Idéalement le thérapeute doit garder une position haute pour le maintien du cadre et basse dans le contenu de la séance, qui appartient au patient. Les thérapeutes veillent à la dynamique de la thérapie en séance, mais aussi entre les séances, en proposant des taches à faire. L'idée sous-jacente à cela est que le changement visé s’intègre par l'action. Il faut donc permettre à la personne de vivre des situations concrètes de façon différentes.


Quelques outils

  • Les thérapies orientées solutions (Steve de Schazer, Marie-christine Cabié)
  • La thérapie narrative (Michael White, David Epston)
  • L'EMDR de Francine Shapiro (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) avec una utre technique proche, l'IMO de Connirae et Steve Andreas (intégration par les mouvmements oculaires) permettant de travailler autour des traumas
  • La PNL (programmation neuro-linguistique) qui est plutôt une technique de communication issue de John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute.
  • Thérapie stratégique: elle est parfois considérée comme une thérapie brève. (voir thérapie systémique )




Ergopsy - 2015
Infos légales